Economie : l’OCP se porte bien

Par

En ces temps de vaches maigres, Mustapha Terrab, patron de l’Office chérifien des phosphates, joue le rôle de lièvre de l’économie marocaine. Avec une évolution du chiffre d’affaires de 40 % depuis 2010 et une expansion à l’international, le groupe OCP draine désormais le quart des recettes à l’exportation, devançant ainsi les revenus des MRE et du tourisme.

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement