Sentence koweïtienne

Par

Hamad Al-Naqi, Koweïtien chiite de 22 ans, a été condamné par la justice de son pays à dix ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat et insultes sur Twitter envers le prophète et les dirigeants sunnites d’Arabie Saoudite et de Bahreïn. L’homme avait plaidé non coupable, affirmant que son compte avait été piraté. En avril, c’est un sunnite qui écopait de 7 ans de prison pour insulte envers la communauté chiite sur le réseau de microblogging. Début mai, le parlement koweïtien a même voté une loi introduisant la peine de mort pour blasphème. Cette loi n’a pas encore été promulguée.

 

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité