Intérieur. La valse des walis

Par

Le roi Mohammed VI a nommé 30 nouveaux responsables de l’administration territoriale, sur proposition du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. Ce dernier a en effet préparé une liste, comportant les noms de 10 walis et 20 gouverneurs, que le roi aurait validée sans problème. “Je me suis opposé à la nomination d’une seule personne, à cause de sa mauvaise réputation, et Sa Majesté a été du même avis que moi”, a déclaré le Chef de l’Exécutif. Problème : ce mouvement de walis n’est en fait qu’un redéploiement des anciens responsables du ministère de l’Intérieur. Autre grief retenu contre la liste de Benkirane : elle ne comporte qu’une seule femme, nommée gouverneur de Mohammedia. “La moyenne de 1/30, adoptée lors de la constitution du gouvernement, semble être devenue une règle sacrée”, a notamment commenté le député socialiste Hassan Tarik.

article suivant

A l'Ourika, trois morts dans l’effondrement d’une maison en argile

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.