Cahiers des charges. Flou artistique

Par

Mustapha El Khalfi fera-t-il marche arrière ? Depuis la publication des nouveaux cahiers des charges de l’audiovisuel public, le ministre de la Communication est au cœur d’une intense polémique. Dimanche 22 avril, le jeune ministre islamiste a même été convoqué par le roi Mohammed VI, aux côtés de Abdelilah Benkirane et Abdellah Baha, respectivement Chef du gouvernement et ministre d’Etat. Le roi a, semble-t-il, approuvé les réformes proposées par El Khalfi tout en rappelant “la nécessité de respecter la pluralité de la société marocaine”.  Une manière sans doute de calmer les ardeurs de certains cadres du PJD, qui ont menacé de descendre dans la rue pour soutenir leur ministre de la Communication. Ce dernier a d’ailleurs choisi de répondre à ses détracteurs au parlement, mais sur un autre registre. “Le modèle économique de 2M est défaillant. La chaîne est au bord de la faillite”, a-t-il notamment affirmé. Résultat, les dirigeants de la chaîne pourraient bientôt être appelés à s’expliquer devant une commission parlementaire.

 

 

article suivant

Ce qu'il faut retenir du réquisitoire du procureur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.