Du stade à la prison

Par

La justice n’y est pas allée de main morte avec huit des hooligans interpellés après le match de la Botola qui a opposé, le 12 février, le Raja aux FAR de Rabat. Le Tribunal de première instance de Casablanca a prononcé des peines allant d’un à deux mois de prison ferme pour “actes de vandalisme, vol et dégradations de biens”. “Ce n’est pas suffisant, réagit pour sa part ce dirigeant de club. Il faut nettoyer les stades en interdisant l’entrée à tous ceux qui ont commis des actes de hooliganisme”, conclut-il.

article suivant

Quand le Maroc battait le Portugal (3-1) en 1986...

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.