Taza toujours en crise

Par

Le torchon brûle entre les habitants de Taza et les autorités locales. Samedi 17 mars, la ville s’est une nouvelle fois embrasée à cause de la mort du jeune Nabil Zouhri. Selon des sources officielles, il serait décédé suite à une chute mortelle dans un terrain accidenté en pleine montagne. Mais la famille de la victime contredit cette version. Selon eux, Nabil Zouhri était en pique-nique avec ses amis quand ils ont été pourchassés par des policiers dans une zone rocailleuse. Les funérailles du jeune homme ont été organisées dimanche 18 mars. Elles ont rassemblé plusieurs centaines de personnes, parmi lesquelles quelques manifestants, violemment dispersés par la police. Aujourd’hui, le calme n’est toujours pas revenu sur place. Selon des sources associatives, le cas d’un autre jeune, Azzeddine Erroussi, risque de mettre le feu aux poudres. Arrêté en décembre dernier puis condamné à 5 mois de prison, il est en grève de la faim depuis près de deux mois. Son état est jugé inquiétant.

article suivant

La France championne du monde pour la 2e fois de son histoire

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.