Niny, ce n’est pas fini

Par

Human Rights Watch monte une nouvelle fois au créneau pour exiger la libération du journaliste Rachid Niny, incarcéré depuis plus de cinq mois. Dans un communiqué daté du 6 décembre, l’organisation affirme que “la condamnation du journaliste est en contradiction avec l’esprit de la nouvelle Constitution adoptée par le royaume”. L’organisation internationale en profite pour recommander aux autorités marocaines “d’abolir les lois incriminant les outrages aux agents de l’Etat”.

 

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.