M20. Peines à la pelle

Par

Dix militants du Mouvement du 20 février viennent d’être condamnés, en appel, à des peines de prison allant de quelques mois à quatre ans, et ce suite aux émeutes du phosphate et des soulèvements des chômeurs dans la ville de Safi. “Leur détention est arbitraire. Certains ont subi de la torture et ont eu droit à des procès expéditifs”, explique ce membre de l’AMDH, qui cite l’exemple de Abdeljalil Agadil, condamné à 4 ans. D’abord convoqué par la police pour avoir appelé au boycott des élections, il aurait été torturé pendant trois jours avant d’être inculpé pour destruction de biens publics et incitation à la violence !

article suivant

"Arabiyat" : ode aux femmes arabes en dix films

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.