PJD. La charte de l’élu islamiste

Par

Au PJD, on fait les choses dans les règles. La formation islamiste a en effet convoqué son conseil national pour adopter “un nouveau mode de désignation aux postes ministériels”. Le bureau national du parti, présidé par Saâd Eddine El Othmani, devra donc arrêter une série de conditions que doit remplir tout candidat à un portefeuille ministériel. “Le secrétariat général tranchera en dernier lieu”, nous explique un dirigeant du PJD. Le parti vainqueur des élections législatives du 25 novembre s’apprête également à faire signer à ses nouveaux députés une “charte de l’élu comprenant des engagements, des droits et des devoirs envers le pays, le parti et les électeurs qui nous ont fait confiance”, précise une source interne. Initialement prévue le samedi 11 décembre, la session extraordinaire du bureau du PJD a été repoussée à une date ultérieure, en raison de l’agenda surchargé du secrétaire général.

article suivant

Hammouchi a reçu le chauffeur du triporteur agressé par un policier

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.