essentiel

Ramid réagit à l'humiliation d'un homme ayant subi une opération du rectum

Mostafa Ramid, ministre d'Etat chargé des droits de l'Homme.
Ramid réagit à l'humiliation d'un homme ayant subi une opération du rectum
février 05
14:34 2018
Partager

Le ministre d'État aux Droits de l'homme s'exprimait après la diffusion d'une vidéo où des médecins se moquent d'un patient dont ils extraient une canette de soda du rectum. La séquence, qui fait le tour du web depuis  ce week-end, indigne également la société civile.

L'intervention filmée d'une équipe de chirurgiens sur un patient ayant une canette de soda coincée dans le rectum fait le tour du web depuis sa diffusion sur YouTube samedi. Outre la nature de l'opération, c'est surtout l'attitude des médecins qui attire l'attention dans cette vidéo que nous avons choisi de ne pas relayer.

Moqueries, commentaires désobligeants... tout y passe. "Faites-la-lui boire!" suggère l'un des praticiens. "Éteignez l'incendie!" rétorque un autre, alors que leur patient est visiblement sous anesthésie.

La vidéo, qui ne dure qu'une minute et neuf secondes et a été vue par plus de 3.400 personnes. Les commentaires des internautes sont quasi unanimes. Dénonçant le comportement des médecins, ils appellent à la suppression de la vidéo.

L'affaire a également fait réagir le ministre d'État chargé des droits de l'Homme. Contacté par Telquel Arabi, Mustapha Ramid estime que "le fait de filmer cette intervention chirurgicale et de la rendre publique, et les moqueries des médecins sont des actes infâmes et contraires à l'éthique de la profession".

Le ministre affirme s'être entretenu avec El Houssine Maouni, président du Conseil national de l'Ordre des médecins. "Il ne fait aucun doute que le corpus se saisira de cette affaire et la traitera avec la rigueur nécessaire, afin de préserver la confiance en la profession de médecin et de préserver la dignité des patients, quelles que soient la maladie ou les circonstances", indique le ministre PJD. Mustapha Ramid estime par ailleurs que les interventions  de ce genre doivent être frappées du sceau du secret professionnel.

Le président de l'Ordre des médecins marocains précise pour sa part que le Conseil national qu'il dirige a d'ores et déjà ouvert une enquête. "Nous sommes  en train d'identifier les médecins apparus dans la vidéo", déclare-t-il. Il n'exclut pas que "cette scène se soit déroulée à l'extérieur du territoire marocain". El Houssine Maouni souligne également que les praticiens impliqués seront sanctionnés.

De son côté, Ahmed El Haiej affirme à Telquel Arabi que l'Association marocaine des droits humains (AMDH) qu'il préside interrogera "la primature, le ministère de la Santé, le ministère d'État chargé des Droits de l'Homme et peut-être même le parquet général sur les faits". Il envisage même de se constituer partie civile dans cette affaire.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss