Maroc

Aziz Rabbah : "Le climat des négociations est favorable malgré les manifestations à Jerada"

Aziz Rabbah © Yassine Toumi/TELQUEL
Aziz Rabbah : "Le climat des négociations est favorable malgré les manifestations à Jerada"
janvier 05
17:26 2018
Partager

Après les différentes rencontres menées depuis le 3 janvier à Jerada, le ministre Aziz Rabbah se dit "optimiste" et promet "un nouveau modèle de développement" pour la province, sans en donner les détails chiffrés.

Au lendemain d’une série de rencontres au sujet du dossier brulant de Jerada avec les élus locaux, société civile, représentants des manifestants et centrales syndicales, Aziz Rebbah ministre de l'Energie, des Mines et du Développement durable se montre "optimiste". "Il y a deux raisons qui me rendent optimiste. D’abord, le climat des négociations est favorable malgré les manifestations à Jerada. C’est un exemple de malaise bien géré entre décideurs responsables," nous explique le ministre. Et d’ajouter "il y a des potentialités de développement extraordinaire dans la province" parmi lesquelles "le foncier, l’hydrique (ressources en eau), la proximité avec Oujda et le potentiel touristique de la ville".

Pas plus tard que le 4 janvier, le ministre, les autorités locales et les représentants des principaux syndicats ont discuté du cahier revendicatif des manifestants de Jerada. Objectif : adopter un nouveau modèle de développement pour cette ville sinistrée. "Nous allons nous concentrer sur la création d’emploi et l’amélioration des services comme la santé, l’éducation, l’électricité ou encore l’environnement", nous énumère Rabbah. Il ajoute "l’avenir de Jerada n’est pas dans le charbon mais plutôt dans un projet de développement à multiples secteurs (centrale de charbon propre, centrale solaire et gaz)" sans donner plus  de détails. Et si le ministre ne communique pas les chiffres de ses ambitions pour la ville minière, c’est parce qu’il "cherche une solution à caractère global à moyen et long terme". Et de trancher : "Les détails seront donnés plus tard".

Lors de cette même réunion du 4 janvier,  le wali de la région de l'Oriental Mouad El Jamai a insisté sur la voie du dialogue comme issue aux problématiques de Jerada. "La porte du dialogue demeure ouverte avec toutes les parties qui veulent contribuer de manière sérieuse et positive aux discussions en cours, en vue de trouver des solutions aux défis posés et de créer une alternative économique efficace et efficiente", a-t-il déclaré à la MAP. El Jamai "a appelé à aller de l'avant et à ouvrir une nouvelle page d'autant plus que les responsables disposent d’une réelle volonté pour satisfaire les attentes de la population locale et améliorer sa situation socio-économique".

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss