Economie

Le Maroc et le Portugal renforcent leur coopération dans l’automobile et le textile

Crédit: MAP
Le Maroc et le Portugal renforcent leur coopération dans l’automobile et le textile
décembre 05
18:26 2017
Partager

En marge de la réunion de haut niveau Maroc-Portugal tenue ce mardi 5 décembre, cinq conventions dans les secteurs de l'automobile et du textile ont été signées par les secteurs privés des deux pays.

En marge de la rencontre de haut niveau Maroc-Portugal, qui s’est tenue ce mardi 5 décembre, un forum économique maroco-portugais était organisé dans la matinée au siège de la Trésorerie générale à Rabat.

Un évènement qui a permis aux opérateurs marocains et à la délégation d’entreprises portugaises accompagnant le Premier ministre portugais d’évaluer les opportunités de partenariat dans les domaines de l’énergie, de l’eau, de l’environnement, du BTP et des infrastructures ainsi que ceux de l’industrie et des services. Cette rencontre a également été marquée par la signature de cinq accords couvrant les secteurs du textile et de l’automobile.

Signataires Conventions
Association marocaine pour l'industrie et le commerce de l'automobile (AMICA) et Portuguese Association of Automotive Suppliers (AFIA) Accord de partenariat
AMICA et The Portuguese Association for Mould Industry (CEFAMOL) Mémorandum d’entente
Assoiciaçao Textil e Vestuario de Portugal (ATP) et Association marocaine des industries du textile et de l'habillement (AMITH) Protocole de coopération
Centro Tecnologico das Industrias Textil e do Vestuario (CITEVE) et AMITH Protocole de coopération
Aguas de Portugal International, Servicos Ambientais S.A et AG&G Strategy Consulting and Wineo Mémorandum d'entente

Le Maroc comme porte d’entrée vers la CEDEAO

L’évènement a également été l’occasion pour Myriem Bensalah Chaqroun, présidente de la CGEM, de mettre en avant les liens entre les deux pays. Elle a notamment rappelé que "le Maroc et le Portugal sont liés par une histoire riche, multidimensionnelle, d'amitié et de respect partagé, comme peuvent en témoigner les 4.000 Marocains expatriés au Portugal et les 3.000 Portugais vivant au Maroc". La présidente du patronat a également évoqué les "60 ans de relations diplomatiques" entre les deux pays.

Une relation que la patronne de la CGEM  souhaite renforcer d’autant que le Maroc est le 2e partenaire commercial du Portugal en Afrique et qu'un réseau d'interconnexion électrique entre les deux pays sera opérationnel d'ici deux ans.

La patronne des patrons a également mis en avant la potentielle adhésion du Maroc à la CEDEAO qui pourrait, selon elle, permettre aux investisseurs portugais de "soumissionner avec leurs homologues marocains dans le cadre de consortium et mettre en place un mécanisme pour passer à un palier supérieur dans notre coopération économique".

Pour sa part, Luis Castro Henriques, président de l’Agence pour l'investissement et le commerce extérieur du Portugal (AICEP), a souligné l'importance du Maroc pour le Portugal, rappelant que "le Maroc est un marché de haut potentiel", et la "proximité géographique et culturelle" entre les deux pays.

Le président de l'AICEP a aussi souligné que le Maroc était le "10e partenaire d'exportation du Portugal, en grande concurrence, avec la Suisse". Pour lui, "le Maroc peut bénéficier de la qualité du savoir-faire et de l'innovation des entreprises portugaises".

Le Mondial 2018 en ligne de mire

Lors de son intervention lors de ce Forum, le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani est revenu sur l’historique de la relation maroco-portugaise en rappelant que la rencontre de haut niveau à laquelle il a pris part était "la 13e, en l'espace de 22 ans, ce qui dénote de la régularité de cet évènement et de l'excellence des relations diplomatiques".

Il a également fait part de son souhait de voir croître les relations commerciales entre les deux pays alors que les exportations marocaines en direction du Portugal ont augmenté de 131% depuis 2011.

Pour sa part, le Premier ministre portugais Antonio Costa a affirmé que son pays est conscient de "l’intérêt croissant vis-à-vis du marché marocain". Il a également mis l’accent sur la nécessité de faire évoluer les relations commerciales entre les deux pays "en pensant à l’interconnexion énergétique qui suscitera une dynamique très positive dans ce secteur".

Durant son intervention, le Premier ministre portugais a également  réagi au tirage au sort du Mondial 2018, qui a placé le Maroc et le Portugal dans le groupe B, en déclarant que la Coupe du monde "offre une nouvelle opportunité de coopérer. Ensemble, Marocains et Portugais, nous devons éliminer les autres compétiteurs et poursuivre jusqu'à la finale du 15 juillet 2018".

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss