Economie

En marge de la "Route de la soie", les businessmen marocains et chinois multiplient les rencontres

Crédit: MAP
En marge de la "Route de la soie", les businessmen marocains et chinois multiplient les rencontres
novembre 22
17:16 2017
Partager

Dans la continuité de l'intégration du Maroc à l'initiative chinoise "One Belt One Road", deux évènements sont prévus au Maroc à un mois d'intervalle pour promouvoir les échanges économiques et financiers entre la Chine, le Maroc, et le reste de l'Afrique.

Les délégations d'hommes d'affaires, d'entreprises et d'investisseurs chinois vont se succéder au Maroc au cours du prochain mois. Les 27 et 28 novembre, le ministère marocain de l'Industrie et de l'Investissement organise, avec Jeune Afrique Media Group et BOAO Business Consulting, le China-Africa Investment Forum à Marrakech. 400 décideurs économiques chinois et africains y sont attendus.

Cette deuxième édition "abordera les conditions nécessaires pour que le partenariat économique sino-africain atteigne son plein potentiel", souligne un communiqué des organisateurs. Avec plus de 10.000 entreprises chinoises actives sur le continent, la Chine est désormais le premier partenaire économique de l'Afrique où elle a réalisé des activités évaluées à 190 milliards de dollars en 2016. "Des échanges commerciaux supérieurs à ceux de l'Inde, de la France ou des États-Unis réunis", précise le communiqué.

Cependant, la balance commerciale entre les pays africains est déséquilibrée et les investissements restent encore faibles. Selon Thierry Pairault, sinologue français spécialiste des relations Chine-Afrique, seulement 2,4 milliards de dollars ont été investis en Afrique en 2016, soit 1,2% de l'investissement mondial de la Chine.

"Cet investissement a même diminué, car il était de 3 milliards de dollars en 2015, soit 2% de l'investissement chinois mondial. Cela diminue depuis trois ans, car les opportunités pour la Chine ne sont pas en Afrique, mais en Europe et aux États-Unis", explique l'économiste français rattaché au CNRS/EHESS.

Les organisateurs du forum rappellent toutefois dans leur communiqué que selon McKinsey, "les revenus générés en Afrique par les entreprises chinoises pourraient progresser de 144% d'ici à 2025. Il est temps d’ouvrir un nouveau chapitre, équilibré et bénéfique pour chaque partenaire".

Ils visent alors sur une accélération des investissements, l'encouragement des partenariats dans les nouveaux secteurs porteurs de croissance, la promotion de la coproduction et du sourcing industriel local, ainsi que la création d'un cadre financier et juridique qui favorisera les échanges commerciaux et les réussites industrielles.

China Trade Week

Un mois après le China-Africa Investment Forum de Marrakech, une centaine d'entreprises chinoises sont attendues à la China Trade Week qui aura lieu à Casablanca du 20 au 22 décembre.

Cette initiative, inspirée de la stratégie chinoise "One Belt One Road" que vient d'intégrer le Maroc, est organisée par MIE Event DMCC, une société chinoise basée à Abu Dhabi. L'évènement est soutenu par la Chambre de commerce chinoise et l'ambassade de Chine au Maroc. "Le gouvernement pousse les entreprises chinoises à venir au Maroc et leur offre une subvention pour assister à cet évènement", explique Michelle Merick.

Sean Xiao, vice-président de MIE Events, se targue d'amener 600 entreprises chinoises au Kenya. "Nous importons maintenant des machines au Kenya, nous employons les ressources humaines locales et nous leur transmettons notre savoir. Vingt de nos clients se sont même implantés au Kenya, comme cette entreprise qui fabrique des verres de voiture et emploie 200 salariés locaux", poursuit le businessman chinois dans un anglais maîtrisé.

Venu pour la deuxième fois au Maroc, il se félicite de la suppression des visas pour les ressortissants chinois. Une mesure qui facilite la venue des touristes, mais aussi des hommes d'affaires.

Sean Xiao affirme travailler à faire connaître le Maroc aux Chinois. "Pour être honnête, très peu d'entre eux connaissent le Maroc, c'est le but de cette première édition, d'établir un premier contact". Au cours de l'évènement, des séminaires gratuits seront organisés pour enseigner aux Marocains à travailler avec les entreprises chinoises.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss