Monde

Une fusillade dans une église du Texas tue 26 personnes

La police locale sur le lieu de la fusillade, à Sutherland Springs, le 5 novembre. JOE MITCHELL / REUTERS
Une fusillade dans une église du Texas tue 26 personnes
novembre 06
16:04 2017
Partager

 Un homme armé d'un fusil d'assaut a ouvert le feu dimanche dans une petite église baptiste du Texas, faisant 26 morts et 20 blessés, avant de prendre la fuite et de se suicider.

La fusillade s'est produite à la First Baptist Church de Sutherland Springs, que fréquentait des membres de la belle famille ou de l'ex-belle famille du tireur, selon la police. Le village, qui compte deux églises, deux stations-service et une épicerie pour moins de 400 habitants, est situé à une soixantaine de kilomètres à l'est de San Antonio.

D'après des témoins, une vingtaine de coups de feu ont été tirés vers 11h30 du matin (17h30 GMT) pendant le service dominical. "Nous avons affaire à la tuerie de masse la plus importante de l'histoire de notre Etat", a déploré le gouverneur du Texas Greg Abbott lors d'une conférence de presse. "Le fait que la tragédie ait eu lieu dans une église, un lieu de prière, où ces personnes innocentes ont été abattues, aggrave naturellement cette tragédie." Les victimes sont âgées de 5 à 72 ans, a indiqué la police lors d'une conférence de presse. Parmi les morts figure la fille du pasteur, âgée de 14 ans, selon la famille.

Le tireur, un ex-militaire de 26 ans, s'est apparemment suicidé

Le tireur, un jeune homme blanc de 26 ans, tout de noir vêtu et portant un gilet pare-balles, s'est donné la mort pendant la course poursuite qui a suivi la fusillade, a indiqué lundi le shérif Joe Tackitt à la chaîne CBS. Le dénommé Devin Patrick Kelley était poursuivi par deux hommes en camionnette quand sa voiture s'est écrasée sur le bas côté et le shérif pense que c'est à ce moment là qu'il s'est suicidé avec une arme à feu. "Nous pensons qu'il avait une blessure par balle qu'il s'est infligée après avoir défoncé" sa voiture, a expliqué le shérif.

Devin Patrick Kelley est un ex-militaire renvoyé de l'armée de l'air après un passage en cour martiale en 2012 pour violence sur sa femme et son enfant. Il a été dégradé au rang de simple soldat et renvoyé pour cause d'indignité. Il vivait en périphérie de San Antonio, une des grandes villes du Texas à une cinquantaine de kilomètres du lieu du massacre. "Nous savons que des membres de son ex-belle famille ou de sa belle famille venaient à l'église de temps en temps. Ils n'étaient pas là hier", a-t-il précisé par la suite sur CNN.

Trump dénonce un "acte maléfique"

Du Japon où il est en visite officielle, Donald Trump a qualifié d'"acte maléfique" cette énième tuerie de masse aux Etats-Unis, tout en écartant le débat sur le contrôle des armes à feu. "Ce n'est pas une question liée aux armes", a dit le président américain, "mais un problème de santé mentale". Le tireur était un "individu très dérangé, avec beaucoup de problèmes", a-t-il ajouté en citant les premiers éléments d'enquête. "Nous avons beaucoup de problèmes de santé mentale dans notre pays, comme en ont les autres pays. Mais ce n'est pas une question liée aux armes. Heureusement, quelqu'un d'autre avait une arme qui tirait dans la direction opposée."

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, s'est dit "attristé que tant de personnes aient été tuées ou blessées lors d’un acte d’une violence effroyable et insensée contre des gens innocents, au Texas. Au nom de tous les Canadiens, j’offre mes sincères condoléances aux familles et amis des personnes tuées. Nous souhaitons aussi un prompt rétablissement à tous ceux qui ont été blessés", ajoutant qu'"il est épouvantable que cette attaque ait eu lieu dans un lieu de culte, où les fidèles auraient dû se sentir en sécurité", et que le Canada "offre sa solidarité aux Etats-Unis face à cette épreuve".

La tuerie de Sutherland Springs a eu lieu le jour du 8e anniversaire du massacre survenu le 5 novembre 2009 sur une base militaire à Fort Hood, au Texas, où 13 personnes ont été tuées. Un psychiatre de l'armée américaine a été condamné à mort pour ces faits et attend son exécution.

Avec AFP et MAP. 

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss