Maroc

Hirak: les funérailles sous haute tension du jeune Imad Attabi

Crédit : Yassine Toumi/TELQUEL
Hirak: les funérailles sous haute tension du jeune Imad Attabi
août 10
11:06 2017
Partager

Les funérailles d'Imad Attabi manifestant du Hirak se sont déroulées sous tension. La famille a pu voir la dépouille de son fils, et recevra aujourd'hui le rapport de l'autopsie du procureur.

C'est dans une ambiance électrique que les funérailles d'Imad Attabi, jeune militant du Hirak décédé le 8 août des suites d'une blessure pendant la manifestation du 20 juillet, ont été organisées le 9 août en fin d'après-midi au cimetière Igra Azougar d'Al Hoceima. "Il y avait un monde fou, presque toute la ville a fait le déplacement. Comme le cimetière est petit et par respect pour les morts, la majeure partie des gens présents sont restés à l'extérieur", nous explique une source sur place.

Avant même l'arrivée du cercueil qui a été héliporté dans la journée depuis Rabat, les habitants d'Al Hoceima scandaient : "le martyr a laissé une consigne, on ne fera pas de concession"; "la mort plutôt que l'humiliation"; ou encore "avec le sang ou l'esprit, nous allons te venger".

Une fois le rite funéraire terminé, l'assistance a essayé d'improviser un sit-in de protestation. "Les forces de l'ordre jusque-là discrètes ont dispersé le sit-in de manière pacifique", nous explique une source présente sur place. Une marche prévue dans la ville a aussi été "avortée" par les autorités, d'après la même source.

Les manifestants du Hirak n'en démordent pas et des marches démarrent dans différents quartiers de la ville. Dans les quartiers Marmoucha et Corniche, des affrontements entre la police et des manifestants ont été enregistrés. Aucune interpellation n'a été rapportée pour le moment. "Nous sommes en train de voir si des personnes ont été arrêtées", nous dit Rachid Belaali, coordinateur de la défense des détenus du Hirak.

L'avocat nous apprend que la famille d'Imad Attabi a pu voir le corps du défunt avant son enterrement, et que le procureur général "remettra aujourd'hui le rapport de l'autopsie du corps qui détermine les causes de la mort de la victime", précise Rachid Belaali.

Blessé grièvement à la tête lors la manifestation du 20 juillet qui a viré à l'affrontement entre force de l'ordre et manifestants, Imad Attabi a été transféré à l’hôpital militaire de Rabat où il a succombé à ses blessures.

Le procureur du roi au tribunal de première instance d’Al Hoceima avait chargé la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) d’ouvrir une enquête approfondie pour élucider les circonstances de cet incident, déterminer les responsabilités et prendre les mesures juridiques qui s’imposent, explique un communiqué des autorités.

Sit_in Sur  La  Mort De  Imad Laatabi  RT (4)

À Oujda, un sit-in d'hommage à Imad Attabi qui a réuni une vingtaine de personnes a été dispersé par les autorités. À Rabat un autre sit-in a eu lieu devant le parlement, sans heurt.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss