Economie

Cité Mohammed VI Tanger Tech: les promoteurs en visite de terrain ce mercredi

Crédit : MAP
Cité Mohammed VI Tanger Tech: les promoteurs en visite de terrain ce mercredi
juillet 17
12:06 2017
Partager

Les promoteurs et partenaires de la Cité Mohammed VI Tanger Tech organisent une visite de terrain sur le site du projet ce mercredi. Une visite qui fait suite aux révélations du Desk.

Tous les signataires de la convention relative au projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech ont rendez-vous ce mercredi à 10 heures, pour une visite de terrain, nous confie une source à la présidence de la région Tanger-Tétouan- Al Hoceima.

La convention a été signée le 27 mars sous la présidence de Mohammed VI, par Othman Benjelloun, patron de la BMCE, le représentant du groupe chinois Haite, le président de la région Ilyas El Omari, en plus des ministres de l'Intérieur, de l'Industrie, des Finances et la wilaya de la région.

"Cette visite, en présence des principaux concernés, permettra de dissiper tous les doutes", expliquent nos sources. Une allusion à peine voilée à l'enquête de nos confrères du Desk qui avaient émis de sérieux doutes quant à la faisabilité de ce gigantesque projet.

Lire aussi: Cité industrielle chinoise de Tanger: les dessous de l'édifiante enquête d'Ali Amar

En réaction à cette enquête, Othman Benjelloun a publié le 10 juillet une déclaration sous forme de tribune pour assurer que la mise en œuvre de ce projet "est en bonne voie". "2.000 hectares de terrain sont identifiés et en cours de cession par l'État aux promoteurs sino-marocains", écrivait le célèbre banquier qui, par la même occasion, avait annoncé qu'une conférence de presse serait donnée le 29 de ce mois pour "éclairer l'opinion publique [et] dissiper toutes les inquiétudes" autour du projet.

Lire aussi: Othman Benjelloun défend la Cité Mohammed VI Tanger Tech

Pour rappel, dans un entretien accordé à Telquel.ma, l’auteur de l'enquête sur la Cité Mohammed VI Tanger Tech, Ali Amar, affirmait que le projet n’aboutirait pas, car  il "n’a pas mûri dans les esprits des décideurs". Pour étayer son propos, le journaliste citait notamment le changement de la surface dédiée à ce projet ainsi que le délai envisagé pour son exécution comme facteurs pouvant affecter son aboutissement.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss