Culture

Marrakech du rire : Rachid Badouri « rechargé » enflamme le théâtre royal

Rachid Badouri, levant les yeux au ciel pour rendre hommage à sa mère décédée. Crédit : Laid Liazid.
Marrakech du rire : Rachid Badouri « rechargé » enflamme le théâtre royal
juillet 01
11:59 2017
Partager

Rachid Badouri revient sur scène en interprétant son spectacle Rechargé au Théâtre Royal de Marrakech, dans le cadre du Marrakech du Rire.

Rechargé. C’est ainsi que Rachid Badouri est revenu sur scène, quelques années après son dernier one man show Arrête ton cinéma. Un spectacle inspiré du vécu de l’humoriste qui est à la fois drôle et relevé par une touche de tristesse. A la fin du show, l'artiste évoque avec finesse et émotion le décès de sa mère.

La famille Badouri reste au cœur du spectacle de l’artiste québécois. Une famille à qui il a rendu hommage en les présentant sur scène. Dans Rechargé, le père de Rachid Badouri, M’hamed qu’il qualifie d’" ignoriste " (un mix entre ignorant et humoriste, il ignore qu’il est humoriste) reste une pièce maîtresse mais non unique du spectacle : " Je pensais que (son) [le père M’hamed] langage était unique avec ses lapsus en français. Mais quand je suis arrivé à Paris, je me suis rendu compte que la plupart des pères maghrébins étaient comme mon père. " lance-t-il avant d’ajouter cette explication : " En fait, je crois que dans les années 1950, il y a un mec qui distribuait au Maroc, en Algérie et en Tunisie des faux Bescherelle, éditions Barbès et c’est avec ces Bescherelle que nos pères ont appris le français ".

Les femmes et madame Badouri, l’épouse de l’humoriste maroco-canadien constituent l’autre pièce majeure du spectacle : " Quand j’étais petit, on me disait que les femmes venaient de Vénus. Je disais que c’était n’importe quoi mais en fait cette phrase n’est pas entièrement fausse. Vous savez que la planète Vénus est la seule planète du système qui tourne…  dans le sens contraire... "

Du rire aux larmes

" Ces cinq dernières années ont été les années les plus folles de ma vie. J’ai épousé la femme que j’aime et quelques mois plus tard, j’ai perdu ma mère décédée des suites d’un cancer ". Sa mère s’appelle Khadija et c’est principalement à elle qu’il dédie ce spectacle : " ce soir, je joue au Théâtre Royal avec ce toit ouvert, elle me voit ". Une séquence très émouvante qui a extrêmement touché le public qui n’est pas resté insensible.

Rachid Badouri est plus qu’humoriste. C’est un comédien, danseur et aussi pianiste. Au fil du spectacle, on découvre que sa véritable vocation jeune était le piano et qu’il rêvait d’ : "être comme Beethoven, porter une robe et une perruque et jouer". Il tenait à partager cette passion et c’est la raison pour laquelle il achève son spectacle en jouant Lettre à Elise ponctuée par quelques pas de danse.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss