Maroc

Du changement à la tête d'En Marche Maroc

Emmanuel Macron et Hamza Hraoui. Crédit : Hamza Hraoui / Facebook
Du changement à la tête d'En Marche Maroc
mai 18
11:16 2017
Partager

Fondateur de la section marocaine du parti d'Emmanuel Macron, Hamza Hraoui se retire. Il sera remplacé dans ses fonctions de référent national d'En Marche! Maroc par Jean Olivier D’Arfeuillère, responsable de l'antenne de Tanger.

Après neuf mois à la tête d'En Marche Maroc, Hamza Hraoui a annoncé ce jeudi son départ de ce mouvement qu'il a fondé en août 2016. Celui qui occupait jusqu'alors la fonction de "Référent national" au sein de la section marocaine du parti du président français Emmanuel Macron, a adressé aux militants d'En Marche! une lettre d'au revoir, dans laquelle il explique que son "engagement pour le mouvement était limité dans le temps".

Dans cette correspondance, Hamza Hraoui déclare: "Jeudi soir, la tempête sera derrière nous". Une référence à peine voilée à la polémique suscitée au Maroc après l'investiture de Leila Aïchi dans la 9e circonscription des Français de l'étranger pour les législatives françaises de juin. Le 11 mai, la formation d'Emmanuel Macron avait désigné la sénatrice de Paris perçue comme pro-Polisario pour la représenter avant de retirer son nom le 17 mai. Entre temps, son investiture a suscité une levée de boucliers au Maroc.

Lire aussi: Affaire Leila Aïchi: Il n'y aura pas d'investiture En Marche! dans la 9e circonscription

Lire aussi: Leila Aïchi: "Je n'ai jamais questionné l'intégrité territoriale du Maroc"

Dans un communiqué publié ce jeudi, En Marche! Maroc écarte pourtant tout lien avec cette affaire. "Ce retrait était programmé depuis des mois et n'a pas de lien avec la polémique suscitée par l'investiture", lit-on. La même source annonce que c'est Jean Olivier D’Arfeuillère, référent du comité de Tanger, qui prendra la suite de Hamza Hraoui en tant que référent national. Dans l'entourage de Hraoui, il se murmure que le nouveau référent serait épaulé par Saïd Benhamida, associé chez CFG Bank.

Le communiqué d'En Marche Maroc annonce également la reconversion de l'antenne marocaine de La République en Marche (REM) en think tank. "C'est le seul modus operandi pertinent pour inscrire cet extraordinaire élan dans la durée. Chaque comité se spécialisera sur un sujet politique, économique, social ... et nourrira Paris en recommandations, en idées. Pendant la campagne, nous avons vu combien nous étions force de proposition en remontant régulièrement des notes stratégiques au QG, issues des travaux avec les adhérents", explique-t-on.

Que deviendra Hamza Hraoui après avoir quitté la tête de REM Maroc? "Le QG s’appuiera sur lui pour structurer les relais en Afrique", précise le communiqué qui rappelle que Hraoui a également travaillé à la mise en place d'une synergie avec les comités REM au Sénégal, en Tunisie, et en Côte d'Ivoire. Pour autant, ce retrait pourrait permettre à Hamza Hraoui de consacrer plus de temps au lancement d'un mouvement politique maroco-marocain, cette fois.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss