Maroc

Les détails du nouveau plan de circulation de Casablanca

Crédit : Aicpress
Les détails du nouveau plan de circulation de Casablanca
mai 10
17:47 2017
Partager

Depuis quelques jours, le plan de circulation dans le centre-ville de la capitale économique est différent. Plusieurs grands boulevards sont désormais à sens unique. Explications.

Depuis le 6 mai, la circulation au niveau du centre-ville de Casablanca est chamboulée. Les Casablancais découvrent que plusieurs grandes artères sont désormais à sens unique. Ce qui n'a pas manqué de laisser certains automobilistes perplexes. La nouvelle architecture de la circulation prend la forme d’une boucle entourant l’hypercentre de Casablanca. Celui-ci est délimité par les boulevards Lalla Yacout, Paris, Bordeaux, Moulay Youssef, Alger, Moulay Hassan 1er, Rachidi, Mers Sultan et Rahal Al Meskini.

Des changements de sens ont également été apportés au niveau des rues figurant au milieu de cet anneau. Il s’agit notamment des rues Libya, Bachir Laalej, Oued Souss, Laymouna, Moulay Abdellah, Farahate Hachade, Al Wahda, Essanaoubar, ainsi que de la rue de la Drome (voir la carte). Autre nouveauté à laquelle les automobilistes doivent également s’adapter: la création de couloirs dédiés aux transports en commun (bus, taxis).

WhatsApp Image 2017-05-10 at 13.38.49

Ce début de semaine a donc été assez difficile pour les automobilistes dont les habitudes de circulation ont été complètement bouleversées. La wilaya assure pourtant avoir eu recours aux insertions publicitaires, aux panneaux d'information autour de la zone concernée par les changements, mais aussi aux flyers.

plan de circulation 1

Les automobilistes devront toutefois s'habituer à ce nouveau plan de circulation, qui est définitif, et "s'inscrit dans le cadre du projet de réaménagement du quartier Art Deco", nous déclare Youssef Chakour, responsable du pôle Urbanisme et aménagement à la wilaya de Casablanca. La révision du plan de circulation dans cette zone était "une nécessité accentuée par les différents projets de mise à niveau et de réhabilitation du centre-ville", nous explique le responsable qui fait allusion aux projets du Grand théâtre de Casablanca, de la réhabilitation du Parc de la Ligue arabe ou encore de celle de la Cathédrale Sacré-Coeur.

L'objectif de tous ces changements est de "faciliter et fluidifier la circulation, augmenter la vitesse commerciale du transport en commun, mais aussi éviter le trafic de transit", poursuit notre interlocuteur. En effet, selon des études réalisées par la wilaya, plus de 30% des véhicules qui empruntent ces axes n'ont pas le centre-ville pour destination finale.

En mettant en place cette boucle circulaire, les responsables de la ville espèrent inciter ces "automobilistes de transit" à emprunter d'autres trajets, et ainsi décongestionner le centre-ville. Par exemple, "un automobiliste venant d’Ain Borja et se dirigeant vers le boulevard d'Anfa passait automatiquement par les rues de Khouribga et de Paris. C'est une habitude, mais il serait plus intéressant de passer par Zerktouni", avance Youssef Chakour.

C'est donc sur la base de ces études qui renseignent sur les axes de circulation, la densité du trafic, ou encore les habitudes de circulation que la commission régionale de la circulation a révisé le plan de déplacement urbain de la capitale économique.

"Nous avons constaté des impacts positifs sur le trafic, mais aussi que les usagers n'ont pas encore totalement assimilé les changements", confie notre source. "On observe ainsi que les automobilistes continuent de rouler sur la voie droite laissant ainsi la voie gauche vide, ce qui  provoque quelques petites congestions", poursuit Youssef Chakour. Mais ce n'est qu'une question de temps pour que les usagers s'habituent.

Par ailleurs, la révision du plan de circulation dans d'autres zones est attendue. Notre source nous confie que plusieurs projets ont été lancés dans ce sens, ayant tous un objectif commun : résoudre la problématique de l'embouteillage. "Des trémies, des ponts, des mises à niveau de voiries... sont en cours de réalisation ou études pour améliorer le plan de circulation à horizon 2020", ajoute Chakour. Pour le détail, il faudra en revanche attendre l'adoption des nouveaux plans par la commission régionale de la circulation.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss