Maroc

À table avec Mohammed VI et François Hollande

Crédit : MAP
À table avec Mohammed VI et François Hollande
mai 02
15:01 2017
Partager

François Hollande et Mohammed VI ont déjeuné au Palais de l’Élysée le 2 mai. Les détails, par le menu, d’une des dernières agapes du président français en exercice.

Interrogés par les journalistes dans la cour du Palais de l’Élysée au sortir de leur déjeuner avec François Hollande et Mohammed VI, les invités n’ont qu’un seul mot à la bouche: convivialité. À la bouche, ils ont également eu une langoustine à la coriandre fraiche en entrée, un turbot braisé au bouillon de homard avec des pommes moulées au safran de France pour la suite, du fromage, et une "douceur de printemps" en dessert, nous confie un invité.

"C’était un déjeuner très agréable. Très informel aussi, donc assez privé. Ce que je peux vous dire, c’est que c’était très détendu, comme un bon reflet des relations entre le Maroc et la France", explique Leila Slimani. "On a beaucoup rigolé, Jamel [Debbouze, NDLR] racontait des anecdotes amusantes", s’en amuse encore Mehdi Qotbi, président de la Fondation des musées, assis entre le judoka français Teddy Riner et le directeur de l’Institut du monde arabe, Jack Lang. "On a beaucoup parlé de culture, des expositions en cours. Le président de la République a donné son impression sur ce qu’on a réussi sur le plan culturel au Maroc", confie encore Mehdi Qotbi.

"C’était un déjeuner d’adieu, mais pour mieux se retrouver au Maroc", explique quant à lui l’islamologue Rachid Benzine. "Nous avons parlé d’un certain nombre de projets de nature artistique et culturelle, de nature économique et environnementale, et d’un projet à dimension religieuse," poursuit-il. "Ce n’est pas la première fois qu’on se retrouve, donc la conversation va se continuer au-delà de la présidence de François Hollande. C’est quelqu’un qui aime le Maroc. Ce n’est pas pour rien qu’il a voulu que l’un de ses derniers déjeuners soit avec Sa Majesté. Il est invité à venir au Maroc, à voir ce qu’il est possible de faire en matière de coopération, au-delà de son mandat", ajoute-t-il.

L’ensemble des invités, Mohammed VI et François Hollande, leurs ministres des Affaires étrangères, Nasser Bourita et Jean-Marc Ayrault, Audrey Azoulay, ministre française de la Culture et fille du conseiller royal André Azoulay, Ségolène Royal, ministre française de l’Environnement, le conseiller royal Fouad Ali El Himma, l’islamologue Rachid Benzine, les écrivains Leila Slimani et Tahar Benjelloun, ainsi que Jack Lang, Jamel Debbouze, Teddy Riner et Mehdi Qotbi, donc, ont posé pour une photo souvenir dans les jardins de l’Élysée. "C’est un moment historique quand même", commente Mehdi Qotbi.

Pour ne pas en perdre une miette, le président de la fondation des musées a emporté un petit souvenir, en se faisant dédicacer le menu par les deux chefs d’État : "François Hollande m’a écrit 'A Mehdi Qotbi, avec mon meilleur souvenir d’un repas à l’Élysée, Amitiés fidèles'. Sa Majesté a dédicacé 'A Mehdi Qotbi, ne changez surtout pas.'"

Lire aussi : En images : Franche rigolade à l'Elysée autour de Mohammed VI et François Hollande

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss