Maroc

Le Maroc suit avec "préoccupation" la situation au Venezuela

Le Maroc suit avec "préoccupation" la situation au Venezuela
avril 21
11:33 2017
Partager

Après la passe d'armes entre les représentants marocain et vénézuélien lors d'une réunion de l'ONU, le ministère des Affaires étrangères a publié le 20 avril un communiqué où il indique suivre avec "une grande préoccupation" la situation au Venezuela.

Après la passe d'armes entre le représentant du Maroc à l'ONU et son homologue vénézuélien Rafael Darío Ramírez Carreño, le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué où il exprime sa "grande préoccupation" face à la situation interne du Venezuela. Dans son communiqué paru le 20 avril et relayé par la MAP, deux jours après la prise de bec entre les deux diplomates, le département de Nasser Bourita déplore le fait que les manifestations qui agitent le pays depuis plusieurs semaines "aient fait de nombreuses victimes". Par ailleurs, la diplomatie marocaine "condamne vigoureusement la violation des droits politiques, économiques et sociaux dans ce pays".

Lire aussi: Maroc-Venezuela: chronique d’une inimitié tenace

Pour rappel, les deux ambassadeurs s'étaient affrontés le 18 avril lors d'une réunion de l'ONU consacrée aux Objectifs de développement durable (ODD). Le diplomate vénézuélien avait demandé "que la réalisation des ODD s’accomplisse en prenant en considération les territoires occupés, tels la Palestine et le Sahara". Une sortie qui avait fortement déplu à Omar Hilale, qui avait alors répliqué à son homologue en rappelant la situation économique que vivait le Venezuela, affirmant que les "enfants vénézuéliens cherchent leurs nourritures dans les poubelles", et dénonçant le régime de Nicolas Maduro qui "affame son peuple et tire quotidiennement sur les manifestants", rapportait la MAP.

L'intervention du diplomate marocain semble par ailleurs avoir trouvé de l'écho sur le continent sud-américain. La MAP rapporte qu'une motion a été déposée par un député au parlement péruvien, saluant "le premier pays africain et musulman à avoir exprimé une position dénonçant la situation au Venezuela".

Le Venezuela est depuis plusieurs semaines secoué par un important mouvement de contestation au pouvoir de Nicolas Maduro. Les manifestations, à fort caractère social et économique, résultent d'une crise économique et ont déjà fait huit morts en trois semaines.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss