Maroc

Mohammed VI: "Il est beau le jour où l’on rentre chez soi"

Crédit : MAP
Mohammed VI: "Il est beau le jour où l’on rentre chez soi"
janvier 31
12:37 2017
Partager

Mohammed VI a prononcé un discours empreint d’émotion devant la Conférence de l’Union africaine (UA), à l'occasion du retour du Maroc 33 ans après son départ de l’Organisation de l’unité africaine (OUA).

D’emblée, Mohammed VI s’enthousiasme de ce retour et exprime son soulagement: "Il est beau le jour où l’on rentre chez soi après une très longue absence (…) L’Afrique est mon continent et ma maison (…) Je rentre enfin chez moi, vous m’avez tous manqué".

Un retrait nécessaire

Le roi a expliqué qu’il a "tenu à faire le déplacement" pour s’exprimer devant ses homologues chefs d’État africains. Pour les remercier tout d’abord de leur "soutien franc" qui a permis au royaume de regagner son siège avec 39 votes favorables. Mohammed VI est également revenu sur le retrait du Maroc de l’OUA, décidé par son père il y a 33 ans. "Le retrait de l’OUA était nécessaire", explique le souverain. "Cela a servi à mettre en évidence combien l’Afrique est indispensable au Maroc, mais aussi à quel point le royaume lui est indispensable également", a-t-il ajouté, précisant qu'aujourd’hui, "il est l’heure de rentrer à la maison, à l’heure où le Maroc compte parmi les nations les plus développées" du continent.

Le roi détaille par la suite sa stratégie de rapprochement avec les pays du continent depuis son accession au trône, notamment la signature de 949 accords, "dans les secteurs privés et publics", depuis l’an 2000. Il rappelle avoir entrepris 46 visites dans 25 pays durant cette période. Le Maroc a aussi accordé des "milliers de bourses" et mis en place des "projets stratégiques" avec les pays subsahariens.

"Fédérer et aller de l’avant"

Mohammed VI a cité le projet de gazoduc Nigéria-Maroc qui va permettre de "structurer le marché régional de l’électricité", et améliorer la "compétitivité économique" africaine, mais aussi les unités de fertilisants qui seront mises en place au Nigéria et en Éthiopie. Autant de projets qui "bénéficieront à l’ensemble du continent", et qui constituent une manière de répondre à l’urgence d’assurer la sécurité alimentaire pour les pays du Sud selon le souverain.

Mohammed VI a aussi évoqué la question climatique, et notamment l’initiative triple A. Il est aussi revenu sur l'opération de régularisation des migrants, qui a permis à 25 000 sans-papiers d'avoir leur carte de séjour et qui a été reconduite cette année. Tout cela a pour objectif la construction de "relations multilatérales apaisées" et un "environnement propice à la croissance", explique-t-il.

Le développement du continent, Mohammed VI le voit dans l’intégration régionale et la coopération sud-sud: "mon pays partage ce qu’il a sans ostentation (…) Le Maroc deviendra le moteur de l’expansion commune (…) Dès que le royaume siégera de manière effective, son action concourra à fédérer et aller de l’avant", assure-t-il.

S’il a loué le haut niveau d’intégration économique que connaissent désormais des régions comme l’Afrique de l’Ouest, Mohammed VI a regretté que le Maghreb soit "la région la moins intégrée du continent, voire même de toute la planète". Elle stagne à moins de 3%, s’alarme le souverain au terme d’un discours scellant le retour du Maroc au sein de l’UA.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss