Société

Manuels d'éducation islamique: le gouvernement répond aux professeurs de philosophie

Manuels scolaires d'éducation islamique révisés. © KO
Manuels d'éducation islamique: le gouvernement répond aux professeurs de philosophie
janvier 11
18:29 2017
Partager

Le ministère de l'Education nationale répond aux enseignants de philosophie, après la polémique sur les manuels qualifiant leur discipline d'impie.

Dans un communiqué publié ce mercredi 11 janvier, le ministère de l’Education nationale a répondu aux protestations des professeur de philosophie. Pour rappel, ces derniers estiment qu'un texte du nouveau manuel scolaire d’éducation islamique au programme de la première année du baccalauréat est diffamatoire à l'encontre de leur matière.

Dans sa réponse, le ministère accuse des acteurs de la société civile et des intellectuels, qui s'étaient alors exprimés sur la question, de réduire les efforts fournis pour la révision profonde des manuels scolaires et se dit "étonné que des avis si tranchés se soient exprimés au sujet d’un prétendu retour en arrière sur la place accordée à la philosophie dans l’école marocaine".

L'Education nationale affirme que le nouveau programme d’éducation islamique du cycle secondaire qualifiant comporte des thèmes dictés par le contexte socioculturel national et international. Il ajoute que les choix pédagogiques relatifs au nouveau curriculum d'éducation islamique ont pour objectif d’inculquer "les valeurs de modération, de tolérance, de paix, d’altérité et d’amour de l’autre et de renforcer les valeurs universellement partagées dans leur dimension spirituelle".

Le communiqué rappelle les quatre axes du nouveau programme d'éducation islamique: "Foi et Métaphysique", "Foi et Science", "Foi et Philosophie" et "Foi et Civilisations". Le ministère explique que le module "Foi et Métaphysique" se focalise sur "le concept de la métaphysique, ses rapports avec la Foi et les retombées des croyances métaphysiques sur les perceptions et les comportements". Celui portant sur "Foi et Science" traite, selon la même source, de l’importance donnée à la science par l’Islam pour contrer l’émergence de positions de désaveu de la science.

Toujours selon le ministère, le module "Foi et Civilisations" vise à enseigner aux jeunes "le besoin de valoriser les valeurs universellement partagées et le devoir de consolider cet héritage humain et de promouvoir son rayonnement".

En ce qui concerne le chapitre "Foi et Philosophie", qui a suscité l'ire des professeurs, le ministère précise que l'un des objectifs visé est "d’insister sur le fait que la pensée philosophique renforce la raison et développe la pensée tout en réfutant l’idée de l’existence d’une contradiction entre la raison et la foi". Une explication qui ne devrait toutefois pas suffire calmer la colère des enseignants qui ont organisé plusieurs sit-in fin décembre, et ont notamment réclamé le retrait du manuel incriminé des librairies.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×