cinéma

Quatre films marocains (très) attendus en 2017

Au cours du tournage du nouveau film de Faouzi Bensaidi "Volubilis". (c) DR
Quatre films marocains (très) attendus en 2017
décembre 27
17:23 2016
Partager

Après une année cinématographique marquée par la morosité, 2017 s’annonce plus prolifique pour le cinéma marocain. Plusieurs productions locales d'envergure seront projetées dans les salles obscures du royaume.

"Volubilis", de Faouzi Bensaïdi

Faouzi Bensaidi dans son film Goodbye Morocco. Crédit : Blue Monday Productions

Faouzi Bensaidi dans son film Goodbye Morocco. Crédit : Blue Monday Productions

Après Tétouan dans "Mort à vendre" (2011), Faouzi Bensaïdi a planté le décor de son nouveau long métrage à Meknès, sa ville natale. Ce film retrace une histoire d’amour entre un gardien et une servante. Le jeune et prometteur acteur Mohcine Malzi (qui a déjà joué dans Mort à vendre) et l’actrice Nadia Kounda, sont à l’affiche du film. Nezha Alaoui, actrice fétiche du réalisateur (qui n'est autre que son époux) fait aussi partie du casting. Bensaïdi a diffusé quelques images du tournage sur sa page Facebook en forme de teasing, avec pour légende: "Après une longue absence... La raison en images..."

"Burn Out", de Noureddine Lakhmari

Nour-Eddine Lakhmari au cours de la présentation du trailer de "Burn Out". © Yassine Toumi

Nour-Eddine Lakhmari au cours de la présentation du trailer de Burn Out. © Yassine Toumi

Avec "Burn Out", Noureddine Lakhmari boucle une trilogie autour de la ville de Casablanca. Le film retrace les histoires parallèles de plusieurs personnages de classes sociales différentes (un homme politique, une étudiante en médecine qui s’adonne à la prostitution, un adolescent cireur de chaussures, un chef d’entreprise et sa femme galeriste). À l’affiche, Anas El Baz. Les images kaléidoscopiques qu’on a pu voir au cours d’une conférence de presse, en marge du FIFM, ne reflètent ni la trame narrative, ni le langage visuel du film dont la sortie est prévue pour début 2017.

"Razzia", de Nabil Ayouch

Le cinéaste Nabil Ayouch. Crédit : Yassine Toumi

Le cinéaste Nabil Ayouch. Crédit : Yassine Toumi

Deux ans après avoir déchaîné les passions avec "Much Loved", Nabil Ayouch est de retour avec "Razzia". Le nouveau long métrage du réalisateur controversé est construit selon cinq histoires distinctes, évoluant dans deux époque: une partie se déroule durant les années 1980 sur les hauteurs de l’Atlas et l’autre durant les années 2010 à Casablanca. Les cinq récits s’organisent autour du thème de l’intolérance. Dans le casting, on retrouve Maryam Touzani, Abdelilah Rachid, Dounia Binebine, Amine Ennaji et la Belge Ariel Worthalter, entre autres. Aucune image n’a fuité pour le moment mais une chose est sûre, le film sera fin prêt en 2017.

"Stateless" (Apatride), de Narjiss Nejjar

Narjiss Nejjar. (c) DR

Narjiss Nejjar. (c) DR

Dans son prochain long métrage, Narjiss Nejjar remonte le temps pour restituer l’histoire de la "Marche noire" de décembre 1975 où des dizaines de milliers de Marocains ont été expulsés d’Algérie à la demande du président Houari Boumediene, et en réponse à la Marche verte lancée par Hassan II quelques semaines auparavant. Au coeur de l'intrigue, une jeune femme qui rêve de retrouver sa mère restée en Algérie. Les acteurs Aziz El Fadili, El Ghalia Ben Zaouia, Avishay Benazra ou encore Julie Gayet, l'ex-compagne du président François Hollande, s'y donnent la réplique.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss