essentiel

Le Maroc membre d’une coalition antiterroriste de 34 pays musulmans

Crédit : DR
Le Maroc membre d’une coalition antiterroriste de 34 pays musulmans
décembre 15
09:01 2015
Partager

 L'Arabie saoudite a annoncé, le 15 décembre, la création d'une coalition de 34 pays musulmans dont l'objectif sera de « combattre le terrorisme militairement et idéologiquement ». Le Maroc en fait partie.

 Ni l'Iran, ni l'Irak, ni la Syrie ne font partie de la liste de ces Etats diffusée mardi par l'agence officielle SPA après l'annonce surprise de Ryad.  Cette coalition, placée sous la conduite de l'Arabie saoudite, comprend des pays majoritairement sunnites comme l'Egypte, la Turquie, le Pakistan et le Sénégal. Elle sera dotée d'un centre de commandement basé à Ryad pour « soutenir les opérations militaires dans la lutte contre le terrorisme », a ajouté l'agence.

L'alliance témoigne de la volonté du « monde islamique de combattre le terrorisme et à être un partenaire dans la lutte mondiale contre ce fléau », a expliqué le vice-prince héritier et ministre saoudien de la Défense Mohamed Ben Salmane lors d'une conférence de presse à Ryad. Des mécanismes seront établis pour « la coordination avec des pays amis épris de paix et des organismes internationaux » afin de soutenir les efforts pour « sauver la paix et la sécurité internationales », selon l'agence SPA.
Les 34 pays formant la coalition sont membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), basée à Jeddah, dans l'ouest du royaume saoudien. L'Arabie saoudite dirige déjà une coalition militaire arabe contre des rebelles chiites au Yémen et fait partie de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, combat le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.

Interrogé sur le point de savoir si la nouvelle coalition se consacrerait à la lutte contre l'EI, le prince Mohamed, fils du souverain saoudien Salmane, a souligné qu'elle allait combattre « toute organisation terroriste qui fait son apparition » dans le monde musulman, « le premier à avoir souffert du terrorisme ». Parmi les pays ou les régions confrontés au terrorisme, il a cité « la Syrie, l'Irak, le Sinaï (Egypte), le Yémen, la Libye, le Mali, le Nigéria, le Pakistan et l'Afghanistan ».

« Concernant la Syrie et l'Irak, nous ne pouvons mener les opérations (antiterroristes) qu'en coordination avec (les autorités) légitimes dans ces pays et avec la communauté internationale », a souligné le prince Mohamed, dont le pays conteste le régime syrien du président Bachar al-Assad

Cette initiative intervient après une série d'attentats perpétrés par des groupes jihadistes, dont l'EI, qui ont récemment frappé l'Egypte, la France, le Liban, la Tunisie et la Russie.  Dix autres pays, dont l'Indonésie le plus grand pays musulman par sa population, soutiennent la nouvelle coalition et pourraient se joindre à elle ultérieurement, a précisé l'agence SPA.  Ces pays ont « à prendre certaines mesures avant de rejoindre la coalition », a expliqué le ministre de la Défense.

« La coalition va combattre le terrorisme militairement, idéologiquement et médiatiquement, en plus de l'effort sécuritaire », a conclu celui qui apparaît de plus en plus comme l'un des hommes forts de l'Arabie saoudite.

Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss