Politique

Mohamed Ziane saisit la justice contre le PAM et "l'argent de la drogue"

Mohamed Ziane. Crédit: DR
Mohamed Ziane saisit la justice contre le PAM et "l'argent de la drogue"
septembre 21
19:36 2015
Partager

Le PAM est-il financé par l’argent de la drogue comme le prétendent Hamid Chabat et Abdelilah Benkirane? Pour le savoir, l’ancien bâtonnier Mohammed Ziane a déposé une plainte pour que la justice tranche.

L’avocat et coordinateur national du parti marocain libéral (PML),  Mohammed Ziane a déposé une plainte au tribunal de première instance pour l’ouverture d’une enquête sur les déclarations de Hamid Chabat et Abdelilah Benkirane sur les sources de financement du PAM (Parti authenticité et modernité). Pour expliquer sa démarche, Mohammed Ziane, revient sur l'affaire, pour laquelle un juge d’instruction a d’ores et déjà été désigné.

Telquel.ma: Pourquoi avez-vous saisi la Justice ?

Mohammed Ziane: Pour en avoir le cœur net. Si les barons de la drogue financent le PAM, je ne veux pas être gouverné par ce parti. Devant l’immobilisme de cette situation, j’ai décidé de demander l’ouverture d’une enquête pour que la justice tranche.  Et l’affaire avance, puisque l’intègre juge d’instruction Rachid Abou Meriem a été désigné aujourd’hui (lundi 21 septembre, ndlr) pour écouter Abdelilah Benkirane, Abdellah Bouanou et Aziz Rebbah du PJD (Parti de la justice et du développement) concernant ces accusations.  J'ai demandé à ce que Mustapha Bakkoury et Ilyass El Omari du PAM soient interrogés.  Le premier parce qu’il n’a pas démenti, et le second parce qu’il est le trésorier du PAM. Et finalement, Hamid Chabat qui a aussi porté ces accusations.

Et qu'espérez-vous obtenir de votre initiative ?

Je veux connaitre la vérité. D’abord, je ne veux pas qu’un Rifain soit soupçonné de vendre la drogue seulement pour ses origines. Ensuite, notre parti en plus d’avoir la modique somme de 500 000 dirhams pour mener sa campagne électorale est victime de ces surenchères politiques. Plusieurs partis achètent les voix et même les candidats. J’ai envie que l’État fasse une cure pour éloigner, s’ils existent, les barons de la drogue de la politique et vérifier l’intégrité des politiques qui se présentent, surtout que nous sommes à une année des élections législatives de 2016.

N'est-ce pas une tentative, après de mauvais résultats aux élections, de revenir au-devant de la scène?

C’est mon droit absolu de saisir la justice. Je ne vois aucun problème à exploiter la faiblesse et l’illégalité dans laquelle se trouvent certains partis politiques pour leur taper dessus. Et si saisir la justice pour démêler le vrai du faux dans cette affaire est «vil», que Dieu multiplie ces vilénies.

 

Tags
Partager

Lire aussi

  • Maticha

    Bravo M. Ziane et merci pour cette démocratie marocaine naissante.

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss