Politique

Chantage contre Mohammed VI: «Un racket digne de voyous», d’après l’avocat du roi

Éric Dupond-Moretti, avocat du Maroc. Crédit : Anne-Christine Poujoulat / AFP.
Chantage contre Mohammed VI: «Un racket digne de voyous», d’après l’avocat du roi
août 28
09:32 2015
Partager

Deux journalistes français auraient tenté de faire chanter Mohammed VI. Son avocat parle de terrorisme et demande la qualification d’association de malfaiteurs.

Les journalistes Eric Laurent et Catherine Graciet sont poursuivis pour tentative de chantage et extorsion de fonds de Mohammed VI. Ils auraient demandé de l’argent au roi pour ne pas publier un nouveau livre sur lui.

Au micro de RTL, l’avocat de Mohammed VI Me Dupont Moretti explique : « Eric Laurent a contacté le cabinet royal le 23 juillet. Le cabinet a envoyé un représentant, un avocat marocain ». Le journaliste a alors demandé 3 millions d’euros. Le royaume s’est alors empressé de porter plainte. Celle-ci a été enregistrée par le procureur de la République de Paris.

Echange d'argent filmé

L’avocat continue de raconter : une deuxième réunion a été organisée sous le contrôle de la police et du parquet. La scène est alors enregistrée. Puis une troisième réunion s’est tenue le 27 août, durant laquelle Eric Laurent et sa collègue et co-auteure Catherine Graciet ont reçu une somme d'argent et signé un contrat qui les engage à ne pas publier leur livre.

Pour Dupont-Moretti, qui qualifie cette histoire de « glauque », c’est à ce moment que les deux journalistes ont signé « ce racket digne de voyous ». « Exercer un racket, un chantage, sur un chef d’Etat en exercice, c’est du jamais vu c’est une audace folle » estime-t-il au micro de Marc-Olivier Fogiel.

Terrorisme ?

Trois juges d’instruction sont sur l’affaire. L’avocat du royaume demande non seulement la qualification de tentative de chantage et d’extorsion de fonds, mais aussi d’association de malfaiteurs. « Quels sont les mobiles ? Est ce que c’est la vénalité ? Est-ce que ce n’est pas instrumentalisé par un groupe ? », se demande Me Dupont Moretti qui parle de « terrorisme ». Au mirco d'Eric Bourdin sur RMC ce 28 août, il explique : « Des éléments me permettent de penser qu'il y a une manipulation », et même : « On ne peut exclure une tentative de déstabilisation venant de terroristes »« Les conséquences géopolitiques de cet agissement sont considérables », estime-t-il sur RTL.

Mais alors que contenait l’enquête des deux journalistes français ? Rien, d’après l’avocat qui défend le roi en France. « On sait qu’il n’y a aucune révélation fracassante, il n’y a absolument rien à dire », assure Me Dupont-Moretti.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss