Culture

Cinq artistes à découvrir à Mawazine 2015

Dorsaf Hamdani, Flavia Coelho et les Ambassadeurs. Crédit : DR
Cinq artistes à découvrir à Mawazine 2015
mai 11
08:26 2015
Partager

Il n'y a pas que Usher ou Wael Kfoury à Mawazine cette année. Le festival rbati mise aussi sur la découverte. Voici cinq artistes qu'il ne faut pas rater.

Plus médiatisées et réalisant des entrées record chaque année, les deux scènes OLM Souissi et Nahda de Mawazine invitent respectivement des stars internationales et de grands artistes arabes. Mais si ces espaces sont ceux qui portent le festival, ce ne sont pas les seuls lieux qui font l'identité même de l'événement. Le festival Rythmes du monde propose aussi de la diversité à travers plusieurs scènes. Au Théâtre Mohammed V, une scène réservée à la découverte, au Bouregreg, des artistes africains et issus de l'Amérique latine se produisent chaque année devant des spectateurs curieux. A la Renaissance, le ton est au tarab et à la musique classique et à Chellah, une thématique est annoncée annuellement, qui dicte une certaine programmation invitant des artistes venus du monde entier partager leur travail dans une ambiance intimiste. Tour d'horizon des artistes à découvrir cette année.

Dorsaf Hamdani

Dorsaf Hamdani est l’une des voix les plus prometteuses de la scène tunisienne actuelle. Elle aime puiser dans le patrimoine musical arabe et le revisiter à sa manière. Dans son dernier disque, Dorsaf Hamdani s’intéresse à deux femmes aussi emblématiques que différentes : la diva du monde arabe Fayrouz et la chanteuse française Barbara. Elle mêle la discographie des deux artistes en reprenant leurs chansons dans une version plus actuelle. Plus personnelle aussi.

https://www.youtube.com/watch?v=d3gQmC1sd0A

Le vendredi 5 juin au Théâtre Mohammed V à 19h30

Ozlem Ozil

Née en France et d’origine turque, Özlem Özdil est aujourd’hui une ambassadrice du patrimoine musical anatolien qui s’inspire des grands poètes et musiciens qui ont marqué l’histoire de la musique de la région. Tout en finesse, la Özlem Özdil chante l’amour, le désespoir et raconte des histoires chargées en émotion.

Le samedi 6 juin sur le scène de Chellah à 17h30

Aymene Tissir

Dans le registre classique, le Jordanien Aymene Tissir est à découvrir absolument. Le chanteur est luthiste, récompensé plusieurs fois à l’international, s’intéresse à la musique soufie et en fait le trait de caractère prédominant de son travail. Il est aussi un acteur culturel important dans son pays. Le musicien est directeur du Festival de la musique soufie qui se tient en Jordanie, il a aussi fondé la Maison de la musique à Oman où plusieurs jeunes ont accès à une formation artistique complète.

Le dimanche 31 mai à la Salle la Renaissance à 19h30

Flavia Coelho

Décidément l’une des plus belles découvertes de cette édition, Flavia Coelho dessine une Afrique urbaine et plus que jamais actuelle. Puisant dans des genres musicaux divers, sa musique reste très enracinée dans la musique black. La guitare y rencontre l’afrobeat sur une inspiration d’inspiration funk. La musique de Flavia est haute en couleurs et va jusqu’à puiser dans les musiques de l’Amérique du sud. Aussi, elle est connue pour être une véritable bête de scène.

Lundi 1er juin au Théâtre Mohammed V à 19h30

Les Ambassadeurs

Il y a 45 ans se formait Les Ambassadeurs, groupe emblématique de la création contemporaine malienne. Après plusieurs années d’absence, le groupe tente un come back avec l’un de ses membres les plus importants : Amadou Bagayoko, moitié du duo Amadou et Mariam. Les Ambassadeurs subliment la musique afro et offrira un véritable voyage à Cuba avec une musique d’inspiration latine très portée sur les percussions.

https://www.youtube.com/watch?v=-SvukZ_IOiA

Jeudi 4 juin sur la scène du Bouregrag à 21h45

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×