Maroc

Le quart des restaurants au Maroc, un danger pour les consommateurs

Le ministre de la Santé Houcine El Ouardi. Crédit : Telquel
Le quart des restaurants au Maroc, un danger pour les consommateurs
avril 08
11:54 2015
Partager

Le ministre de la santé Houcine El Ouardi pointe du doigt les causes des intoxications alimentaires.

A l’occasion de la journée mondiale de la santé qui a eu lieu le 7 avril, le ministre de la santé Houcine El Ouardi a révélé qu’il existe entre 1 000 et 1 600 cas d’intoxication alimentaire chaque année. Et d’ajouter que 37,5% de ces cas nécessitent d’être hospitalisés.

Selon le ministre, le nombre des cas d’intoxication peut encore évoluer à cause « de l’apparition permanente des nouveaux dangers qui menacent l’hygiène alimentaire ». Ces dangers sont d’après El Ouardi la conséquence des méthodes de production des aliments, de leur distribution et de leur mode de consommation.

L’alimentation, troisième cause des intoxications

Par ailleurs, le ministre de la santé a également révélé des données du centre de lutte contre les intoxications du ministère. Ainsi, d’après ces données, l’alimentation est considérée comme la troisième cause des intoxications au Maroc. Le centre constate 2 200 cas d’intoxications alimentaires rien que pour l’année 2014 dont la plupart sont des cas d’intoxications collectifs. C’est dans ce contexte qu’il a affirmé que le quart des restaurants et des snacks du Maroc sont un danger pour les consommateurs.

Les aliments qui sont la cause des intoxications alimentaires sont : la viande, les produits laitiers et le poisson. Pour lutter contre ce phénomène, un travail de contrôle et de structuration des boucheries et abattoirs est en cours, en collaboration avec les ministères de l’intérieur et de l’agriculture pour assurer une meilleure hygiène alimentaire.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss