Médias

Le Gorafi, Bled Mickey, Le36: ces sites qui publient des poissons d'avril toute l’année

Le Gorafi, Bled Mickey, Le36: ces sites qui publient des poissons d'avril toute l’année
avril 01
13:34 2015
Partager

Les informations de ces sites sont toutes fausses, mais satiriques. État islamique, Bouteflika, politique, artistes, sportifs… ils en prennent tous pour leur grade.

En 1988, le journal satirique américain The Onion est lancé. Sa particularité : ne diffuser que des fausses nouvelles. Depuis, il a fait des émules. En France, Le Gorafi (anagramme du Figaro) est lancé en 2012, au moment de l'élection présidentielle. Et depuis l’an dernier, Le Gorafi publie aussi des vidéos. L’un des rédacteurs réalise régulièrement un faux journal télévisé sur le plateau du Grand journal de Canal+. A chaque fois, le comique invente une histoire, un sondage, une prise de position concernant un sujet d’actualité.

Au moment du débat sur l'interdiction des repas sans porc dans les cantines françaises par exemple, le « journaliste » soutient l’importance de maintenir l’obligation de manger du porc à l’aide d’arguments idiots : « ils doivent comprendre que Babe le petit cochon n’est pas que gentil », ou encore « souvent à la cantine il y a du couscous et dans ces cas-là, les enfants racistes n’ont eux pas le droit à des plats de substitution », pour finir sur « la religion musulmane doit s’adapter à notre intolérance ».

Autre exemple de blagues récentes : la France qui propose une fête des voisins aux Israéliens et Palestiniens ou encore l’État islamique qui interdit les arc-en-ciels. La page Facebook du Gorafi compte plus de 600 000 « j'aime ». Attention, certains se sont faits avoir et oublient qu’il s’agit de satire, à l’image de l’élue Christine Boutin qui en 2014 a repris à la télévision une fausse information du Gorafi.

Le36 au Maroc et Bled Mickey en Algérie

En Algérie, un équivalent existe, il s’agit de Bled Mickey. Le média prend le parti pris de l’autodérision, et n’hésite pas à se moquer du président algérien. En février dernier par exemple, il publiait un article titré : Confessions. La traductrice de Bouteflika : « Moi non plus je ne comprends pas le président ». On peut y lire que « depuis quelques mois, Zohra Chahid n’est plus seulement traductrice, mais aussi auteur/scénariste. Un requalification qui a permis à cette mère de trois enfants d’augmenter son salaire de près de 45% ! ». Le 14 février, le site annonce le scoop selon lequel une femme a marché 200 mètres dans la rue sans se faire aborder par un seul garçon.

Les articles sont écrits par une dizaine de jeunes, certains journalistes de profession, et la page Facebook compte 3 500 fans.

Le Maroc a aussi un équivalent. Le36 a pour habitude de se moquer des nos politiques et de leurs décisions, voire même du roi. Il ne s'agit pas d'articles à proprement parler mais d'alertes, de quelques mots sur Facebook. Ce 1er avril par exemple, le média a publié : « Officiel : le Maroc ne déposera pas sa candidature pour accueillir la Coupe du monde 2026 en raison d'Ebola ». Lancée en 2013, la page Facebook de Le36 compte un peu plus de 9 000 abonnés.

Lire aussi : Caricatures. Quand on n’a que le rire…

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss