Médias

La revue du web #12: Daech jette deux présumés homosexuels du haut d'un immeuble

La revue du web #12: Daech jette deux présumés homosexuels du haut d'un immeuble
janvier 20
10:50 2015
Partager

Une femme décapitée en public à la Mecque, des militants de Daech jettent deux présumés homosexuels du haut d’un immeuble et un chat super héros sauve un bébé d’une mort certaine en Russie. Bienvenue dans la 12e revue du web.

Des militants de Daech jettent deux hommes accusés d’homosexualité du haut d’un immeuble

gay isis 2

L’organisation État islamique a publié des photos de l'exécution de deux hommes accusés d’homosexualité : ils auraient été jetés du haut d’un immeuble à Mossoul en Irak. Les photos, prises du haut de l’immeuble mais aussi vues de la foule amassée en contrebas, montrent des officiels de l’organisation terroriste jeter deux hommes l’un après l’autre. Une foule d’une centaine de personnes assiste au spectacle morbide. La dernière photo, elle, montre l’un des deux condamnés dans les airs pendant sa chute.

A lire sur Vice (en anglais)

Le tweet de la semaine

Moulk

Une femme décapitée en public à la Mecque

saudi-executionNon, ce n’est pas une énième vidéo publiée par l’organisation État islamique mais bien à la Mecque, en Arabie saoudite, que cette femme est exécutée par décapitation sur la voie publique au vu de tous. Laila Bint Abdul Muttalib Basim, une femme birmane résidant en Arabie saoudite, a été jugée coupable d’avoir agressé sexuellement sa belle-fille de sept ans et de l’avoir assassinée.

Dans la vidéo (que nous ne publions pas), la femme crie son innocence avant d’être frappée à trois reprises au cou à l’aide d’un sabre. Une voix venant d’un haut parleur vient par la suite entonner des versets du Coran et poursuit avec des menaces à l’encontre de ceux qui « font la guerre à Allah et son messager ». Effroyable.

A lire sur France 24 

Un chat sauve la vie d'un bébé russe

Ce matou mérite une médaille. Dans les rues de Moscou, un chat a sauvé la vie d’un bébé. Ce dernier, âgé de deux à trois mois, a été abandonné près d’une benne à ordures dans le froid. Le félin l’a réchauffé pendant plusieurs heures par la chaleur de son corps mais aussi en lui léchant le visage et les mains, avant qu’une voisine n’entende le bébé en train de crier. Selon l’AFP, le chat n’aurait pas quitté le bébé même après que les secours soient venus sur place.

A lire sur Le Point

Une citation du rappeur Booba sujet d’un partiel à l’université Paris-Sud

PHOf6099b64-9d86-11e4-ac04-462cdf0545bd-613x453

Le 7 janvier 2014, 250 étudiants de droit de l’université Paris-Sud ont une surprise pendant leurs partiels. Lors d’une épreuve, il leur a été demandé de commenter une citation du… rappeur Booba. Photographiée par un étudiant, l’épreuve a vite fait le tour du web et a même été partagée par le rappeur sur son compte Instagram. A quand une épreuve de littérature décortiquant le dernier tube de Saad Lamjarred au Maroc ?

A lire sur Le Figaro Etudiant

Le « musulman modéré », une version actualisée du « bon nègre »

-Dans une chronique publiée dans le quotidien français Le Monde, l’ex-directeur de publication de TelQuel, Ahmed Reda Benchemsi, revient sur la mise en garde ayant suivi l'attentat à l'encontre de Charlie Hebdo contre l'amalgame entre islam et terrorisme, afin d’éviter la stigmatisation de la communauté musulmane qui souffre d’une montée de l’islamophobie. Benchemsi explique comment le fait de qualifier les Français issus de l’immigration de « musulmans » constitue « une singularisation » qui mènerait à la stigmatisation. « Au nom de quoi s’arroge-t-on le droit d’accoler, d’autorité, une religion à 5 millions de personnes ? Si ceux-là sont musulmans, alors les 60 millions restants devraient être catholiques, non ? », ironise le journaliste. Et de conclure : « Si le discours d’extrême droite sur « les musulmans en France » est raciste et agressif, celui de la bien-pensance politico-médiatique sur « les musulmans de France » est essentialiste et condescendant. Le « musulman modéré » d’aujourd’hui renvoie, d’une certaine manière, au « bon nègre » d’hier. »

A lire sur Le Monde

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss