Médias

Twitter a supprimé le compte de Chris Coleman, sans s'expliquer

"Chris Coleman" accuse notamment les autorités marocaines de compromission avec le lobby sioniste américain AJC.
Twitter a supprimé le compte de Chris Coleman, sans s'expliquer
décembre 17
15:36 2014
Partager

Une nouvelle fois, Twitter ferme le compte du mystérieux Chris Coleman. Le site de micro-blogging n’a pas fourni d’explication... et Chris Coleman a créé un nouveau compte.

Depuis octobre, le lanceur d’alerte aux relents barbouzes Chris Coleman publiait des documents confidentiels sur les activités de la diplomatie marocaine, avec l’objectif affiché d’ébranler le régime. Twitter a finalement fermé son compte mardi 16 décembre.

Le jeu du chat et de la souris entre Chris Coleman et les autorités marocaines se poursuit. Après avoir créé une page Facebook qui avait été supprimée peu après, puis être passé sur Twitter, être réapparu sur Facebook, avoir vu son compte Twitter brièvement supprimé avant d’être restauré, le réseau social a cette fois clôt le compte @chris_coleman24. Il s'est créé un nouveau compte mercredi 17 décembre : @chris_coleman27.

Ce compte anonyme avait notamment dénoncé, documents confidentiels à l’appui, des démarches corruptrices de la diplomatie marocaine auprès des États d’Amérique latine en échange du soutien à la marocanité du Sahara, ou encore la corruption de journalistes français en contrepartie de reportages complaisants sur le Maroc et gênants pour l’Algérie.

Parallèlement, Chris Coleman a conservé sa page Facebook, sur laquelle il a dénoncé une censure découlant des interventions « de responsables du Makhzen, qui ont peur d’être démasqués », mais promettant de revenir dès qu’il aura trouvé « un moyen sécurisé » de le faire.

Capture

Twitter a pour politique de se réserver le droit de supprimer tout compte qui violerait ses conditions d’utilisations.

A quel titre le site a-t-il pu supprimer le compte @Chris_Coleman24 ? Sur son blog, Twitter explique qu’elle ne détaille pas publiquement les cas de suspensions de comptes, au nom du respect de la sécurité et de la vie privée des utilisateurs.

Contacté par Telquel.ma, le service communication de Twitter rajoute que pour dissiper tout soupçon de censure gouvernementale, il répertorie publiquement toutes les requêtes adressées par des gouvernements sur le site Chillingeffects.org, où aucune mention du Maroc n’apparaît.

Ce qui signifie simplement que les signalements et réclamations à partir desquelles Twitter a examiné le compte @Chris_Coleman24 avant de le supprimer lui ont été adressées à titre privé, et non pas au nom du gouvernement.

Twitter suspend même automatiquement les comptes qui sont signalés au motif de spam, levier qui a pu être utilisé à l'encontre du compte en question, mais « un utilisateur peut nous demander à tout moment d'annuler la suspension de son compte », précise Twitter, qui rajoute que « dans la majorité des cas une seconde chance de suivre les règles lui sera accordée ». C'est notamment ce qui avait valu au compte Twitter du Parti pirate Alsace (en France) d'être suspendu durant 24 heures. De par le passé, Twitter a également modifié de nombreux comptes à caractère politique, notamment quand il s'agissait de comptes parodiques qui ne se présentent pas clairement comme tels.

Les suppressions de compte restent relativement rares et sont médiatisées dès qu'elles ont un caractère plus ou moins politique. L'été dernier, le compte Twitter d'un hacker israélien, connu en tant qu'Ulcan, a été suspendu, après de nombreuses attaques informatiques et du harcèlement psychologique.

Dans le cas de Chris Coleman, la suppression du compte @chris_coleman24 intervient peu après la publication d'un tweet promettant d' « aborder la vie privée (diplomates infidèles, relations extraconjuguales, photos X de responsables marocains, fuites de capitaux, comptes à l'étranger, contact avec les services secrets. Je déballerai tout le moment opportun. ça explosera à la figure de M6 et Mezouar. »

Par ailleurs, un groupe de hackers marocains a prétendu mardi avoir démasqué l'identité de Chris Coleman, dont ils auraient piraté l'adresse email, promettant de publier prochainement des preuves. Selon eux, il s'agirait d'un agent des services de renseignement algériens.

Article mis à jour à 17h42, avec le rajout de la création du nouveau compte @chris_coleman27.
Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss