Economie

HCP: 65 000 nouveaux chômeurs entre 2013 et 2014

Crédit : DR
HCP: 65 000 nouveaux chômeurs entre 2013 et 2014
août 06
09:53 2014
Partager

Selon le HCP, le nombre de chômeurs au Maroc a augmenté de 6,2% au deuxième trimestre 2014 et s'élève à 65 000 personnes. Seul le secteur tertiaire a généré de l'emploi.

Le nombre de personnes actives au chômage au niveau national a connu une hausse selon une note du Haut commissariat au plan (HCP). Il est passé de 1 049 000 chômeurs au deuxième trimestre de l'année 2013 à 1 114 000 au même trimestre de l'année 2014, soit  65 000 nouveaux chômeurs en un an et une hausse 6,2%. La répartition montre qu'il y a  39 000 chômeurs supplémentaires en milieu urbains alors qu’ils sont estimés à 26 000 en milieu rural.  Le taux de chômage est ainsi passé de 8,8 % à 9,3 % entre les deux périodes : 13,8 % à 14,2 % en milieu urbain et de 3,2 % à 3,6% en milieu rural.

Toutefois, si le taux de chômage des non diplômés n’est que de 4,1%, il reste élevé parmi les diplômés. Il touche ainsi 15,5% des personnes ayant un niveau de qualification moyenne, 20,3% de ceux ayant un niveau supérieur, particulièrement les diplômés de facultés (22,5%).

18 000 postes supprimés dans le secteur primaire et secondaire

Les secteurs primaire et secondaire sont ceux qui ont généré les pertes d'emplois. Le secteur de l’industrie, qui comprend aussi l'artisanat, a perdu 11 000 postes, ce qui correspond à une baisse de 1% du volume d'emploi du secteur, contre une perte moyenne annuelle de 22 000 postes au cours des trois dernières années, précise la même source.

Quant au secteur  de l'agriculture, forêt et pêche, il a enregistré la perte de 7 000 postes d'emploi, soit une baisse de 0,1% du volume d'emploi du secteur. Ce qui renoue avec la tendance baissière qu’a connu le secteur durant la période 2010-2012, et ce après la création de 137 000 postes l'année dernière.

Le secteur tertiaire a généré 57 000 emplois

En revanche, le HCP annonce la création de 39 000 postes d'emploi dont 28 000 en milieu urbain et 11 000 en milieu rural au cours de la même période. Ce chiffre porte le volume de l’emploi à 10 891 000 lors du second trimestre 2014 contre 10 852 000 lors du même trimestre de l’année précédente.

L'analyse sectorielle du marché de l'emploi montre que le secteur tertiaire a généré 57 000 emplois. Elle fait ressortir la création de 43 000 postes au niveau du secteur des services, soit une progression de 1% du volume d'emploi du secteur, contre une création moyenne annuelle de 80 000 postes au cours de la période 2011-2013. Ces nouveaux emplois sont imputés, selon le HCP, à la création de 23 000 postes dans la branche du « commerce de détail et réparation d'articles domestiques » et de 19 000 dans celle des « services personnels ».

De même, le secteur des BTP a connu la création de 14 000 postes d’emplois, ce qui représente une hausse de 1,4 % du volume d'emploi du secteur, contre une perte moyenne annuelle de 23 000 postes au cours de la période 2011-2013.

Plus d’un million de personnes en situation de sous-emplois

En ce qui concerne les données sur le sous-emploi en tant que «deuxième principale composante de la sous-utilisation de la main d'œuvre», le HCP  révèle que le volume des personnes actives occupées en situation de sous-emploi a augmenté, entre les deux périodes. Elles sont passées de 965 000 à 1 137 000 personnes, selon la note d'information.

Selon le secteur d'activité économique, les personnes exerçant dans le BTP sont les plus touchées par le sous-emploi et ce, aussi bien en milieu urbain qu'en milieu rural avec un taux de 15,3 % au niveau national. Elles sont suivies par celles travaillant dans le secteur de l'agriculture, forêt et pêche qui affichent un taux de 11,1%.

Tags
Partager

Lire aussi

  • Agurzil

    Comment peut-on avoir des chiffres du chomage vu que personne ne s'y inscrit et que la plupart des jobs sont informels ?

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss