Maroc

Oujda: le CHU Mohammed VI ouvre enfin ses portes

Le CHU Mohammed VI a démarré ses activités après plusieurs mois de retard. Il compte plusieurs structures médicales et a mobilisé plus d’un milliard de dirhams de financement. Photo : site officiel chuoujda.ma
Oujda: le CHU Mohammed VI ouvre enfin ses portes
juillet 25
10:57 2014
Partager

Le CHU Mohammed VI a démarré ses activités. Il compte plusieurs structures médicales et a mobilisé plus d’un milliard de dirhams d'investissement.

Après plusieurs mois de retard dans les travaux, le Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI d'Oujda est enfin prêt. Les services médicaux y sont assurés depuis le mercredi 23 juillet. Cette nouvelle structure médicale et de formation vient ainsi renforcer les services de santé de l'Oriental. Elle a nécessité un investissement de près de 1,4 milliard de dirhams financé par les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur. Le CHU devrait créer 2 500 emplois directs.

L’établissement, d’une capacité de 653 lits, est bâti sur 10 hectares et comporte entre autres un hôpital des spécialités, un hôpital mère-enfant, un centre des brûlés, un service de médecine légale, un laboratoire central, des services d'urgence, des blocs pédagogiques et un internat. Les structures comportent des services de médecine (cardiologie, dermatologie, endocrinologie, etc) mais aussi de chirurgie (thoracique, urologie, ophtalmologie, cardio-vasculaire…). Les services pour mère-enfant incluent la gynécologie-obstétrique, la pédiatrie, la réanimations pour mères, nouveau-nés et prématurés…

Un démarrage progressif

L’hôpital dispose également d’un centre d'oncologie et d'un hôpital psychiatrique. Le centre est constitué aussi de 11 salles de radiologie dotée d’IRM, de scanners, de mammographie, d’échographie, d’écho-doppler, de cathétérisme et d’angiographies. On y compte également 19 blocs opératoires.

Toutefois, pour ses débuts, le centre hospitalier sera doté de 495 lits et assurera 44 spécialités sur les 49 prévues. En outre, quelques 78 professeurs, 55 spécialistes en formation et 102 médecins internes assureront pour le moment les services en attendant que les postes budgétaires soient mis en place par les ministères de tutelle. Mais selon plusieurs spécialistes cités par L’Economiste du jeudi 24 juillet, l'hôpital a besoin  d'« au moins 800 infirmiers, 1 200 personnels et techniciens pour couvrir toutes les spécialités et ce en plus de 500 enseignants et médecins ».

Tags
Partager

Lire aussi

  • Agurzil

    C'est bizarre que les hôptaux au maroc soit des lieux fermés (barrières, vigiles,...) alors que ça doit être des lieux ouverts, enfin je pense.

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss