Quand les ultras du Wydad chantent (aussi) les problèmes sociaux du pays - Telquel.ma

Quand les ultras du Wydad chantent (aussi) les problèmes sociaux du pays

Dans leur nouvelle chanson intitulée “9alb 7azin” (“cœur triste”), les ultras du Wydad évoquent plusieurs thèmes de société comme la pauvreté, le chômage, l’immigration clandestine ou encore les inégalités sociales. Un chant qui n’est pas sans rappeler le célèbre “F’bladi delmouni” chanté par les supporters du Raja.

Par

Au fil des années et du développement du mouvement ultra au Maroc, les gradins des stades se sont transformés en exutoire pour les supporters marocains. Les ultras composent et chantent des hymnes pour encourager leurs équipes, titiller les rivaux, mais surtout… pousser des cris de colère face à divers malaises sociaux. Dernière illustration de cette tendance, le titre “9alb 7azin” (cœur triste), qui figure dans le dernier album de chants des Winners, les ultras du Wydad.

9alb 7azin” fait écho au phénomène “F’bladi delmouni chant créé par les supporters du rival du Raja, et traduit en plusieurs langues sur les réseaux sociaux. Les deux chants évoquent en effet des thématiques similaires :  la pauvreté, le chômage, l’immigration clandestine ou encore les inégalités sociales.

Le tout avec un refrain qui marque les esprits : “Maranich à l’aise, f’blad chefara. Ma t7elmouch bel paradis, netla9aw 3end moulana” (“Je ne suis pas à l’aise dans un pays de voleurs. Ne rêvez pas du paradis, rendez-vous chez le seigneur”). Publiée sur le compte officiel des Winners sur YouTube, la vidéo de la chanson totalise plus de 800.000 vues près d’une semaine après sa publication.

article suivant

L'offensive contre Tripoli a fait plus de 500 morts selon l'OMS

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.