Les premières images du satellite marocain envoyé en orbite pour étudier la couche d'ozone

Après Mohammed-VI A et avant Mohammed-VI B, le Maroc a lancé le premier micro satellite destiné à l'étude de la couche d'ozone, en utilisant l'Internet des objets. Une première mondiale.

Par

Crédit: D’autres expériences similaires seront réalisées dans des universités marocaines (ENSIAS, UPF & USMS). Crédit : capture d'écran KSF Space Foundation

Lancement : 9 août 2018, Mexique. Attitude : + 32 km. Distance  : 118 km. Le premier micro satellite au monde à étudier la couche d’ozone et les émissions thermiques a réussi sa mission, après cinq mois passés dans le cosmos. Et il est Marocain.

Imaginé en collaboration avec les élèves de l’Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (ENSIAS) et l’agence spatiale britannique KSF Space, le micro satellite utilise la technologie de l’Internet des objets (IoT), un concept quelque peu hermétique qui caractérise l’interconnectivité des objets physiques capables d’émettre des données grâce à des capteurs, le réseau par lequel ces données transitent, les plateformes capables de les recueillir et de les analyser. Bref, une nouvelle manière d’interagir avec le monde physique et le monde virtuel.

Si ce micro satellite ne zieutera pas du côté des frontières comme les mastodontes Mohammed-VI A et B, il reste une avancée majeure dans les recherches environnementales. « C’est une expérience unique en son genre qui reflète la qualité de la recherche universitaire au Maroc », se félicite Kayyali Mohamed, président de KSF Space.

 

article suivant

A Bouznika, un homme placé en garde à vue décède à l'hôpital (DGSN)