Dans les coulisses du clip indien de Fnaïre – Telquel.ma

Dans les coulisses du clip indien de Fnaïre

Engagé dans l'exportation de la culture marocaine, le groupe marrakchi Fnaïre met cette fois le cap sur l’Inde avec son dernier tube, une reprise de la célèbre chanson indienne “Dilbar”. Le trio est accompagné sur ce clip par Nora Fatehi, la star montante de Bollywood. En à peine cinq jours, la vidéo a amassé plus de 22 millions de vues.

Par

Cinq  jours seulement après sa publication sur YouTube, le nouveau clip de Fnaïre, un remake de la chanson «Dilbar» de l’artiste indienne Satyameva Jayate. Cette reprise, qui se distingue par sa Moroccan touch, compte déjà  plus de 22 millions de vues. «Nous avons battu le record en Afrique et dans le monde arabe et nous avons été classés troisième mondial dans les vidéos les plus vues en moins de 24 heures»,  nous déclare fièrement Amine El Hannaoui, manager de Fnaïre.

La version originale de «Dilbar» compte actuellement plus de 300 millions de vues sur YouTube. Les décors, les costumes, les couleurs qui jaillissent de toutes parts dans le clip y sont pour beaucoup dans le succès du remake.

Quand la tanjia rencontre Bollywood

Le clip a été filmé entre le Maroc et l’Inde. Tout est parti d’une rencontre entre le groupe marrakchi et l’artiste marocaine Nora Fatehi, qui apparaît dans la version originale de Dilbar. La mise en scène, les costumes, mais aussi la chorégraphie du clip ont été préparés pendant un mois.

Les membres du groupe Fnaïre se sont ensuite rendus à Mumbai 10 jours avant le tournage pour apprendre la chorégraphie exécutée aux côtés d’une centaine de danseurs également venus du Maroc. Ils ont pu compter sur les «moyens d’une grosse production bolywoodienne». Par ailleurs , la Moroccan Touch se reflète également dans le clip à travers l’apparition d’une tanjia présentée par deux membres du groupe, Achraf Aarab et Khalifa Mennani.

Avec cette version revisitée de «Dilbar», le groupe marrakchi entend s’ouvrir «à un nouveau public», et faire «connaitre la culture marocaine», souligne le manager du groupe. C’est ainsi que la chanson est déjà largement diffusée sur des plateformes indiennes comme Hungama, Saavn ou encore Gaana.

Toujours dans le cadre de sa mission de promotion de la culture marocaine à l’étranger, le trio marrakchi conclura dans la soirée du 5 décembre sa participation à la tournée «Gladia-Tour» entamée avec le collectif Humouraji durant le mois de novembre.

article suivant

Une enquête parlementaire pour déterminer les "vrais responsables" des retards des projets d'Al Hoceima ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.