Mondial 2018. Tout savoir sur le périple russe

AFP

Mondial 2018. Tout savoir sur le périple russe

La qualification nous a plongés dans l’enthousiasme, avant que le tirage au sort ne nous mette un coup sur la tête. Que peut-on vraiment attendre de cette équipe?

Par

Le Maroc n’a pas participé à la Coupe du Monde depuis 20 ans. Une longue période au cours de laquelle tout ce qui concerne notre équipe nationale a profondément changé. Les joueurs, pour commencer, puisque nous sommes passés d’une équipe “locale” à une autre, formée en Europe, mais aussi les dirigeants, jadis militaires, sans parler du public, forcé à l’humilité après tant d’échecs et qui a souvent reporté sa passion vers ses clubs de cœur. Nous avons donc manqué quatre éditions de la coupe du monde, une longue traversée du désert peuplée de polémiques en tout genre. Souvenez-vous : Quel est le salaire de Gerets ? Pourquoi pas Zaki ? Quelle place faut-il accorder aux joueurs de la Botola ? Faut-il continuer de jouer à Marrakech ? Faut-il rappeler Taârabt ? Pourquoi a-t-on refusé d’organiser la CAN 2015 ?

Pendant ces vingt ans, nous avons connu environ autant d’entraîneurs, avec une période étrange où il y en avait quatre en même temps, d’autres passées avec un intérimaire, mais il y a eu d’autres moments gênants, comme cet épisode du changement de bureau fédéral invalidé par la FIFA, par exemple. En résumé, le.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

La musique tzigane au coeur de la programmation du festival Jazz au Chellah