Élites de Casa et de Rabat, une caste unie par le pouvoir

TELQUEL

Élites de Casa et de Rabat, une caste unie par le pouvoir

Oublié le clivage entre les deux capitales. Affaires et politique se sont unies dans un mariage de raison pour affermir leur toute-puissance.

Par et

Est-ce qu’il y a des gens de Casa ? [clameurs du public] Voilà, les gens de Casa ils sont toujours comme ça. Ils crient, mais ils ne savent pas pourquoi. Ils t’envoient de l’énergie et après ils réfléchissent. Alors que les gens de Rabat ils sont là, mais ils n’osent pas.” Gad Elmaleh poursuit son sketch au Marrakech du Rire 2017 par une série de caricatures sur la circulation à Casablanca ou encore la politesse des Rbatis. Le public est hilare. Hilares aussi, quelques intervenants dans ce dossier — artistes, sociologues, urbanistes — interrogés par TelQuel sur les différences entre Rbatis et Casaouis. “Vous voulez me causer des problèmes”, s’esclaffe Mehdi Qotbi, Rbati de naissance, Casablancais d’adoption.

Et pour d’autres, c’est du temps perdu, de fausses questions. “Le Maroc a aujourd’hui des challenges beaucoup plus importants pour qu’on perde notre temps avec ces balivernes,” répond Moncef Belkhayat, à Casa pour les affaires, à Rabat pour la politique en tant que membre du bureau politique du RNI. Pourtant, il est acteur d’une caste dirigeante qui a dépassé depuis un bon...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Nasser Zefzafi et Nabil Ahamjik suspendent leur grève de la faim