Drame de Bouknadel. L’ONCF est-il coupable ? – Telquel.ma

Tniouni

Drame de Bouknadel. L'ONCF est-il coupable ?

Un train a déraillé le 16 octobre au niveau de la commune de Bouknadel. Bilan provisoire : 7 morts et 125 blessés. Les hypothèses sur les causes du drame vont bon train et interrogent sur la responsabilité de l’ONCF.

Par et

Au Maroc, on a toutes les raisons de se plaindre des trains qui n’arrivent pas à l’heure. C’était ignorer, voire oublier, qu’il y a pire que le retard : un train qui déraille et qui tue. C’est ce qui est arrivé le 16 octobre à Bouknadel, commune rurale située entre Salé et Kénitra. Une catastrophe dont le bilan provisoire est de sept morts, 125 blessés dont sept dans un état grave, à l’heure où nous mettions sous presse. Vers 10h 30 ce jour-là, la locomotive a déraillé avant de foncer dans un pont, entraînant derrière elle la voiture suivante. Le fracas de métal était semblable à un tremblement de terre, selon des témoins. “J’ai cru qu’il s’agissait d’un séisme et que le toit du café allait me tomber sur la tête”, nous raconte le gérant du café Al Oumam, situé à proximité du lieu du drame. “C’était une vision d’apocalypse. Des voyageurs faisaient des efforts énormes pour s’extirper du train par les vitres parties en mille morceaux. Certains avaient perdu un bras ou une jambe”, poursuit notre interlocuteur encore sous le choc. Les habitants de Bouknadel, avec les moyens du bord, volent au secours des blessés avant.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Hausse des frais de scolarités en France : les explications de l'ambassade