Cryptomonnaie : le volume annuel des transactions dans la région MENA atteint environ 566 milliards de dollars

Les transactions des investisseurs individuels dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) en cryptomonnaie se sont élevées à environ 566 milliards de dollars entre juillet 2021 et juin 2022, soit une augmentation de 48% par glissement annuel, selon un nouveau rapport de la plateforme de données Blockchain chain.

Par

Binance renonce à acquérir FTX Crédit: Unsplash

Le rapport, relayé par des journaux arabes, indique que la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord constitue le marché de la cryptomonnaie à la croissance la plus rapide au monde, avec 9,2 % du total des transactions de cryptomonnaie au cours de la même période.

Les marchés émergents dominent les transactions de cryptomonnaie, révèle le rapport, expliquant que la région MENA abrite trois des 30 premiers pays émergents concernant l’adoption des monnaies numériques cette année, à savoir la Turquie (12ème au niveau mondial), l’Égypte (14ème au niveau mondial) et le Maroc (24ème au niveau mondial).

Par ailleurs, le document fait observer que l’attractivité des monnaies électroniques cryptées a augmenté en Turquie et en Égypte pour préserver l’épargne, à un moment où leurs monnaies, à savoir la livre turque et la livre égyptienne, se sont dévalorisées.

à lire aussi

Le même rapport souligne que la Turquie constitue le plus grand marché de cryptomonnaie au Moyen-Orient, alors que les Turcs ont investi 192 milliards de dollars de juillet 2021 à juin 2022 dans ce secteur. Cependant, ces chiffres représentent une croissance annuelle plus lente d’environ 10,5% par rapport aux autres pays de la région.

L’Arabie saoudite présente un fort potentiel sur le marché des cryptomonnaies, son volume transactionnel ayant augmenté de 195%, a fait savoir le rapport. Les Emirats arabes unis ont enregistré des transactions sur le marché d’environ 38 milliards de dollars au cours de la même période, contre environ 28 milliards de dollars l’année précédente.

Le rapport Blockchain chain a montré que les principaux déterminants d’achat de cryptomonnaies dans les pays du Golfe diffèrent de ceux du reste des pays de la région. Cette différence s’explique par l’adoption par la jeune génération, en particulier dans les pays du Golfe, de la technologie et leurs revenus relativement élevés.

L’adoption des monnaies virtuelles dans les pays du Golfe ne se limite pas aux particuliers mais comprend également les institutions financières et les banques du Golfe, qui ont été les premières à y investir.

(avec MAP)