Tabagisme passif : la consultation que Dr Hanane Laarej n’oubliera jamais

Le tabagisme passif désigne l’inhalation involontaire de la fumée dégagée par la cigarette d’un tiers. Une fumée qui contient des milliers de substances chimiques, toxiques ou cancérigènes. Qui sont les personnes les plus à risque ? Comment lutter contre ce fléau ? Les explications de Dr Hanane Laarej, professeure en pneumologie, allergologie et tabacologie à Casablanca.

Par

Dr Hanane Laarej. Crédit: DR

TelQuel : Selon les données officielles, environ 41 % des Marocains sont victimes de tabagisme passif, dont 35,6 % dans les lieux publics et au travail. Est-ce que vous constatez les effets de cette exposition ?

Dr Hanane Laarej : Il est avéré que le tabagisme passif aggrave des pathologies existantes et peut en créer de nouvelles, pouvant entraîner des morts prématurées. Certes, le risque est moins important que chez le fumeur, mais du moment que l’exposition est importante, quotidienne et prolongée, c’est une réelle menace pour la santé, en particulier celle des enfants. Et ça commence dans le ventre de la maman. Une maman qui fume ou qui est régulièrement exposée à la fumée présente un risque accru de fausse couche, de grossesse extra-utérine, de retard de développement…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés