Lutte contre le tabagisme passif : une loi pour faire appliquer la loi ?

Portée par les députés du Parti du progrès et du socialisme, une nouvelle proposition de loi qui vise à protéger les non-fumeurs du tabagisme passif anime les débats au parlement. En cours d’examen par une commission, le texte durcit les sanctions prévues par la loi 15-91. Une loi qui, promulguée en 1995, n'a pourtant jamais été appliquée...

Par

Plus de 4 Marocains sur 10 sont touchés par le tabagisme passif. Car si une loi de 1995 interdit la cigarette dans les lieux publics, elle n'a jamais été appliquée. Crédit: Lillian SUWANRUMPHA / AFP

Les fumeurs au Maroc se verront-ils bientôt obligés, pour de bon, d’écraser leur mégot à chaque fois qu’ils sont dans un lieu public (clos), comme en Europe ? C’est en tout cas ce qu’espère Rachid Hamouni. Le président du groupe du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants a soumis, vendredi 13 janvier, une nouvelle proposition de loi dont le but est de “rétrécir les domaines de normalisation du phénomène du tabagisme pour la protection des non-fumeurs et la lutte contre le tabagisme passif”. Il s’agit d’une nouvelle tentative de mise en application de la loi anti-tabac 15-91, qui remonte quand même à 1995 (date de sa publication au Bulletin officiel). Le texte comprenait déjà l’interdiction de fumer…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés