Paris sportifs : 1XBET, enquête sur un business illégal (exercé en toute impunité)

Hors-la-loi, l’opérateur russe de paris sportifs agit au grand jour au Maroc. L’État est passif alors que 1XBET ne verse aucun impôt sur ses activités. Jusqu’à quand cette inertie ?

Par et

La scène se déroule fin 2022. Rassemblés dans un salon de Rabat, un groupe d’amis suit le match opposant le Valladolid de Jaouad El Yamiq au Real Madrid de Karim Benzema. Les Merengues mènent 2-0 mais le penalty inscrit par le Ballon d’or n’est pas au cœur de la conversation. L’assistance s’interroge sur un opérateur de paris sportifs venus de Russie. La légalité de l’opérateur de paris agite les esprits du groupe. Certains rappellent le monopole de la Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS) sur le pari sportif comme preuve de l’illégalité de 1XBET au Maroc. D’un avis contraire, d’autres avancent un argument se voulant d’autorité : 1XBET s’affiche sur des panneaux publicitaires dans les artères de Casablanca et Rabat. Pourquoi l’Etat laisserait-il faire si c’était illégal ? Le débat s’interrompt un instant. Sur l’écran, le Brésilien Vinicius Junior déboule sur le côté gauche. Et le panneau publicitaire du match fait…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés