Miguel Ángel Moratinos, ex-MAE : “Il faudrait un leadership maroco-espagnol pour gérer les changements géopolitiques majeurs”

Fin connaisseur des relations maroco-espagnoles, Miguel Ángel Moratinos, ex-ministre des Affaires étrangères (2004-2010), livre à TelQuel sa vision du nouveau partenariat entre les deux royaumes.

Par

Miguel Ángel Moratinos. Crédit: MAP

TelQuel : Pour beaucoup, vous avez été l’architecte du réchauffement des relations entre le Maroc et l’Espagne, durant votre mandat en tant que ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Zapatero. Avec du recul, comment jugez-vous l’état actuel des relations entre nos deux royaumes ?

Miguel Ángel Moratinos : Je peux commencer par vous dire que j’ai un grand sentiment de fierté et de bonheur, depuis que j’ai découvert le Maroc en août 1984, donc il y a près de 40 ans. J’ai vu les rapports entre le Maroc et l’Espagne évoluer, passer par des phases d’engagements mutuels, des crise ou encore des rendez-vous manqués, mais toujours avec une direction.

“Les dirigeants des deux pays ont essayé de surpasser ce que l’histoire voulait refuser à la géographie”

Miguel Ángel Moratinos
Une orientation qui a fait que depuis les années 1990, on a tracé une route, et les dirigeants des deux pays ont essayé de surpasser ce que l’histoire voulait…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés