Ito Takashi, représentant de la JICA : “Notre fierté, c’est d’avoir participé à améliorer le quotidien des Marocains”

Avec plus de 20 milliards de dirhams d’appui aux politiques publiques marocaines, l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) s’est imposée depuis 50 ans comme un partenaire de poids pour le royaume. Son représentant résident, Ito Takashi, fait le point sur les projets de l’agence et ses ambitions.

Par

Ito Takashi, représentant résident de JICA au Maroc. Crédit: DR

En recourant à une variété d’instruments de soutien, la JICA (Agence japonaise de coopération internationale) a soutenu le Maroc en finançant, depuis les années 1970, des secteurs comme l’eau potable, l’assainissement, l’éducation, la santé, les infrastructures ferroviaires et routières, l’agriculture, la pêche et l’électrification rurale. Le tout pour une enveloppe budgétaire globale d’environ 2,3 milliards de dollars. L’appui au secteur de l’eau revêt une importance majeure pour la JICA, dans la mesure où il a occupé depuis l’avènement du PAGER (Programme d’approvisionnement groupé en eau potable des populations rurales) dans les années 1990, environ 30 % des montants de soutien de lagence. Ayant débloqué un prêt de 1,7 milliard de dirhams au profit de l’Éducation nationale en juillet dernier, la JICA compte renforcer son soutien au Maroc, notamment pour faire face aux enjeux et défis que…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés