Nourdine Bihmane, le mousquetaire franco-marocain d’Atos

Cet ingénieur de 45 ans au parcours atypique doit piloter la réorganisation d’Atos, leader européen du cloud, de la cybersécurité et de la transformation digitale. Entré dans l’entreprise il y a 21 ans, il est aujourd’hui codirigeant de ce groupe qui réalise 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires. TelQuel l’a rencontré en exclusivité. Portrait.

Par

Nourdine Bihmane Crédit: DR

Sans faire de bruit, Nourdine Bihmane, 45 ans, s’est frayé un chemin dans le top management d’Atos, géant français des services du numérique. Cette entreprise stratégique fournit notamment l’armée et les principaux établissements publics français. Entré dans le groupe en 2002, après sa fusion avec le Néerlandais Origin, il a notamment été directeur des opérations pour l’Amérique du Nord, de 2015 à 2017. Il a alors supervisé l’intégration des activités outsourcing de Xerox, tombées dans l’escarcelle d’Atos, dirigée à l’époque par l’ancien ministre français de l’Économie Thierry Breton. Deux ans plus tard, il entre au Comex (le comité exécutif), puis est nommé directeur des marchés émergents, du marketing et de la décarbonation. Enfin, il est propulsé à la direction générale en juin 2022 à la faveur…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés