Coupe du monde 2022 : pourquoi les Lions de l’Atlas n’ont pas à rougir

Ayant arraché un point à l'issue du match contre les Croates, les hommes de Walid Regragui peuvent encore espérer rééditer l’exploit de 1986 et se qualifier pour les huitièmes de finale. Analyse.

Par

Le sélectionneur national Walid Regragui donne ses directives aux joueurs de l’équipe nationale, lors du match de la 1ère journée du groupe F de la Coupe du monde de football Qatar 2022, opposant le Maroc à la Croatie. 23 Novembre 2022 à Al Khor. Crédit: MAP

Le 23 novembre, les Lions de l’Atlas ont fait leur entrée en Coupe du monde. Face aux vice-champions de l’édition russe en 2018, les hommes de Walid Regragui n’ont pas démérité, en arrachant un point au terme d’un match nul. Plus de trois décennies après leur qualification historique en huitièmes de finale au Mexique en 1986, les Marocains maintiennent grâce à ce résultat leurs chances de décrocher l’un des deux tickets pour le tour suivant au Qatar. TelQuel refait le match.

Match nul, résultat positif

On ne pouvait pas espérer mieux”, soutient d’emblée Nassim El Kerf, journaliste sportif chez SNRTNews. Si le résultat obtenu face aux Croates a déçu certains, tous les spécialistes sollicités par TelQuel s’accordent à dire que le match nul est, au contraire, une belle prestation pour les Lions de l’Atlas. A commencer par Youssouf Hadji, ex-international marocain et ancien coéquipier du sélectionneur…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés