RSU et cartes nationales, l'avis de Omar Seghrouchni sur la protection de nos données

Il y a quelques jours TelQuel dévoilait en exclusivité les détails du RSU (Registre social unifié), un dispositif de ciblage devant permettre à l'État de distribuer plus efficacement les aides sociales aux populations démunies. Brassant une formidable quantité de données personnelles, le dispositif est-il sûr à 100% ? Peut-on le rendre plus efficace ? Le président de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP), Omar Seghrouchni, nous éclaire.

Par

Le président de la CNDP, Omar Seghrouchni. Crédit: MAP

Le RNP (Registre national de la population) et le RSU (Registre social unifié) sont deux dispositifs complémentaires qui permettront d’assigner un score socio-économique aux ménages souhaitant bénéficier des aides de l’état. Vous avez apprécié la fiabilité de ce système en matière de protection des données tout au long de son élaboration. Quelle a été votre approche ? Il ne faut pas mettre le RSU et le RNP au même niveau. D’une part, le RSU est un objectif, une cible, un outil pour le ciblage des ménages selon des critères particuliers, en vue d’être plus efficaces, plus rationnels et plus optimisés dans la gestion des…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés