Aïcha Ech-Chenna, à jamais solidaire

Décédée le 25 septembre à 81 ans, la militante Aïcha 
Ech-Chenna, icône de la lutte pour les droits des filles-mères et 
de leurs enfants, a marqué de son empreinte tout un pays.

Par

“Il se dégageait d’elle quelque chose d’impressionnant”, se souvient un journaliste qui a côtoyé Aïcha Ech-Chenna. Ici, au siège de Solidarité féminine qu'elle a porté à bout de bras. Crédit: AC/TELQUEL

À bord d’un bus casablancais, des passagers évoquent le décès de Aïcha Ech-Chenna, survenu dimanche 25 septembre. Sanaa*, assistante sociale au centre de Solidarité féminine, fondé par la défunte, est à bord et écoute les hommages anonymes qui sont rendus à cette femme qu’elle a connue de très près.

“Ils disaient que c’était une grande dame, qu’elle a fait beaucoup pour les femmes et les enfants. Vous voyez, même dans les lieux publics, tout le monde parle d’elle”

Sanaa*, assistante sociale au centre de Solidarité féminine
Au bout de quelques minutes, des larmes se mettent à couler sur ses joues : “Ils disaient que c’était une grande dame, qu’elle a fait beaucoup pour les femmes et les enfants. Vous voyez, même dans les lieux publics, tout le monde parle d’elle. C’est dire à quel point elle a réussi, après tout ce qu’elle a traversé, à faire passer le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés